Canada: "Tous les scénarios" sur la table face à un Trump imprévisible

Dominique Dufresne
Juin 14, 2018

Après les menaces de Donald Trump visant les secteurs automobiles et laitiers, le Canada est prêt à toutes les éventualités, a déclaré Chrystia Freeland.

Le président américain Donald Trump a qualifié hier de "bon" le dernier sommet du G7 au Canada, en dépit des querelles avec les alliés de Washington, mais a prévenu que les critiques de Justin Trudeau allaient coûter "cher" au Canada."Nous avons eu un très bon sommet avec le G7", a-t-il dit, avant de s'en prendre au Premier ministre canadien.

La ministre a indiqué avoir fait part de ses remarques au représentant américain au Commerce Robert Lighthizer avec qui elle a eu un "bon échange" dimanche.

" Et depuis le début, nous avons dit que notre approche serait d'espérer le meilleur et de travailler pour le meilleur résultat possible, mais d'être toujours préparés pour le pire, d'avoir des plans B, C, D, E et F, et peut-être jusqu'à la fin de l'alphabet", a affirmé Mme Freeland.

Miss Prestige National 2015 placée en garde à vue — Margaux Deroy
Mais même sans elle, le concours continue chaque année d'élire une nouvelle reine de beauté. C'est le 7 juin 2018 que les gendarmes ont interpellé le couple en Bretagne.

Le milliardaire a regretté les propos tenus samedi par Justin Trudeau après le sommet du G7.

"Les actes de Justin (Trudeau) font mal quand ils sont exprimés à voix haute", a écrit Donald Trump sur Twitter, avant d'évoquer sans plus de précision un document dans lequel les autorités d'Ottawa auraient selon lui "fanfaronné" à propos de leur excédent commercial avec les Etats-Unis.

Il est "injuste" que les Américains aient à supporter les conséquences d'un "déficit commercial de 800 milliards de dollars", a ajouté Donald Trump à l'intention de son électorat, alors que se profilent en novembre de cruciales élections de mi-mandat au Congrès. "(.) Le langage que j'ai utilisé était inapproprié", s'est excusé mardi le virulent conseiller économique.

"C'était une erreur, cela va lui coûter beaucoup d'argent", a averti M. Trump en quittant Singapour, tout en répétant qu'il "aime Justin, c'est quelqu'un de bien, mais il n'aurait pas dû faire ça".

XV de France : Rémy Grosso à l’hôpital pour des examens
Les deux autres test-matches contre les All Blacks auront lieu samedi prochain à Wellington puis le 23 juin à Dunedin. Une fois le feu vert du staff médical, Rémy Grosso pourra rentrer en France.

Mais qu'avait donc fait le Premier ministre canadien pour mériter une telle réaction et un retrait brutal du texte officiel du G7?

Dans ce contexte inédit, les partis politiques canadiens ont décrété lundi l'union sacrée derrière Justin Trudeau et dénoncé les attaques personnelles lancées à son encontre par M. Trump qui l'a accusé de malhonnêteté et de faiblesse.

Frédéric Mérand, professeur de sciences politiques à l'Université de Montréal, a souligné que " ce qui est vraiment nouveau dans la relation canado-américaine, c'est le fait d'avoir aussi peu de confiance mutuelle ".

Pour éviter la surenchère, le gouvernement de Justin Trudeau mise sur ses relations avec les Etats fédérés américains, dont une majorité ont le Canada comme premier partenaire commercial, et avec le Congrès.

La première recrue a signé — Mercato Stade Rennais
Villareal: Gerard Moreno s'engage pour 5 ans. "Je pense que je vais vite réussir à m'intégrer", a déclaré l'attaquant de 22 ans. Dans les tuyaux depuis ce week-end, le transfert de Theoson-Jordan Siebatcheu au Stade Rennais est désormais officiel.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL