Signature d'un important document entre Trump et Kim — Singapour

Dominique Dufresne
Juin 13, 2018

Dans sa série de tweets publiés dans la nuit de mardi à mercredi, M. Trump a exalté les possibilités de développement économique de la Corée du Nord en cas de dénucléarisation. "Ce sera très rapide ", a assuré Donald Trump.

Enfin, le président américain a indiqué à la presse qu'il inviterait certainement le leader nord-coréen à la Maison blanche.

Image longtemps inimaginable, les deux hommes se sont salués devant une large rangée de drapeaux des deux pays avant de marcher ensemble sur un tapis rouge, échangeant quelques mots.

Donald Trump lui s'est montré très optimise en lançant " nous allons avoir une relation formidable ".

Pour Emmanuel Macron, les aides sociales coûtent "un pognon de dingue"
Et d'ajouter, plus tard: "Prévenir la pauvreté et responsabiliser les gens pour qu'ils sortent de la pauvreté". Selon Emmanuel Macron , " on met trop de pognon , on déresponsabilise et on est dans le curatif.

Les images seront bientôt dans les livres d'histoire: le président américain et le dirigeant nord-coréen ont soigné la mise en scène et ont annoncé un premier accord commun. "Il n'y a pas de changement dans notre politique consistant à faire pression" sur la Corée du Nord, a-t-il déclaré, ajoutant que le Japon attendait des actions concrètes de la part de Pyongyang concernant ses ambitions dans le domaine des armes nucléaires et des missiles et sur la question des ressortissants japonais enlevés par des agents de Pyongyang dans les années 1970 et 1980. "Les vieux préjugés et les habitudes anciennes ont été autant d'obstacles, mais nous les avons tous surmontés pour nous retrouver ici aujourd'hui".

Mais, le Président des Etats-Unis a fait une gaffe qui a été remarquée. Ils se sont ensuite réunis pour une rencontre autour d'une table avec leurs équipes respectives.

Au-delà de la satisfaction affichée par le président américain après son tête-à-tête avec Kim et la séance de travail qui a suivi et a abouti à un texte signé des deux chefs d'État, le rendez-vous de Singapour a-t-il été positif? Seule une "réaffirmation de la déclaration du 27 avril 2018 de Panmunjom", faite lors de la rencontre entre Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in, est inscrite.

Certains font aussi remarquer qu'il fallait un président comme M. Trump pour détourner le regard des violations de droits de l'homme et briser la glace avec Kim Jong Un.

Migrants de l'Aquarius : Un bras de fer géopolitique en haute mer
Après s'être félicité de l'issue de ce bras de fer entre l'Italie et Malte, qui refusait elle aussi d'ouvrir ses ports, M. Malte avait ravitaillé le navire en nourriture dans la nuit.

Kim Jong-un s'est dit de son côté prêt à prendre des "mesures de bonne volonté" supplémentaires. Lundi soir, le dirigeant nord-coréen, à la tête de l'un un des pays les plus fermés au monde, s'est offert une spectaculaire sortie nocturne, visitant, visiblement ravi, les hauts lieux touristiques de la ville. "La République populaire démocratique de Corée s'engage à aller vers la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne", peut-on lire, sans qu'aucun délai, ni moyen d'y parvenir ni de vérifier ne soit précisé.

Le dernier point, qui tient énormément à coeur à Donald Trump, évoque les prisonniers: "Les Etats-Unis et la République populaire démocratique de Corée s'engagent à rendre les prisonniers de guerre/les restes des disparus, dont le rapatriement immédiat de ceux qui ont déjà été identifiés". Les Etats-Unis espèrent un accord de principe pour mettre fin à la guerre de Corée.

À lire aussi - Donald Trump est-il devenu fou?

Analystes et historiens jugent qu'il existe une ouverture mais rappellent à l'unisson que le régime de Pyongyang est passé maître dans l'art des promesses non tenues. Et que la rencontre portera ses fruits. Plus de 6000 corps se trouveraient toujours en Corée du Nord.

Barça - Mercato : Atletico, Griezmann a déjà fait son choix
Afin d'être compréhensible, il a utilisé l'application Google Translate pour traduire sa question en français. Un geste qui a causé le trouble dans l'assistance et chez Philippe Tournon.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL