Une tempête passagère, selon Mulroney | Politique canadienne — Attaques contre Trudeau

Dominique Dufresne
Juin 12, 2018

"C'est un bas dans la relation canado-américaine, dit-il".

Donald Trump a attaqué M. Trudeau sur Twitter après avoir quitté le sommet du G7 à La Malbaie samedi, fâché que le premier ministre canadien ait réitéré durant une conférence de presse l'intention du Canada d'imposer des tarifs douaniers sur certains biens provenant des États-Unis en réaction aux tarifs " insultants " décrétés par le président des États-Unis pour les importations canadiennes d'acier et d'aluminium, mesure qu'il a justifiée en évoquant la sécurité nationale.

Un député néo-démocrate, Charlie Angus, a qualifié le comportement de Donald Trump de " lamentable ". "Un texte dénonçant le " protectionnisme " et appelant à " moderniser l'organisation mondiale du commerce", qui ne résout pas le conflit sur les nouveaux droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium.

Élu à la tête d'un gouvernement libéral en octobre 2015, après avoir été sous-estimé par des adversaires parfois condescendants qui ne voyaient en lui qu'un héritier spécialisé en selfies, Justin Trudeau a tenté à maintes reprises de ménager la chèvre et le chou avec le président américain, et a toujours pris soin de ne jamais le dénigrer publiquement. Un haut responsable de la Maison Blanche a confirmé que le président était "en colère". Il est clair que depuis le début, Donald Trump - qui se définit comme un protectionniste pur et dur - ne voulait pas d'un tel compromis.

Fallout 76 : Une date de sortie et des infos
Dans des équipes jusqu'à 4 joueurs, vous pourrez bâtir vos propres bases et trouver celles des autres joueurs pour les détruire. Par ailleurs, vous ne perdrez rien à la mort, aussi la question de l'intérêt d'éliminer des adversaires se pose-t-elle.

Washington réclame une dénucléarisation "complète, vérifiable et irréversible" de la Corée du Nord.

"Ne vous inquiétez pas, Justin Trudeau".

"C'est ce qui compte", a-t-il conclu. Sa ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland a dénoncé les "attaques ad hominem" qui ne sont ni "utiles", ni "productives".

Avant d'envoler pour Singapour, écourtant son séjour à La Malbaie, Trump vante un grand succès lors du sommet.

Qu'en pensent les victimes des attentats du 13 novembre — Médine au Bataclan
Une avocate de familles de victimes a même saisi le préfet de police pour demander l'interdiction du concert. Ils sont donc loin d'être déconnectés des attentats, et sont assez concernés pour faire leur programmation.

De la France en passant par l'Allemagne, mais aussi au sein même des États-Unis, les déclarations agressives de Trump et sa bande ont été vigoureusement dénoncées. Cette surtaxe pourrait coûter des milliards de dollars aux producteurs canadiens et allemands si elle venait à se matérialiser. Giuseppe Conte a surpris ses partenaires européens en déclarant sur un réseau social qu'il était "d'accord avec le président Donald Trump: la Russie devrait réintégrer le G8 ".

"Le Canada n'est pas seul, il n'est même pas dans la pire situation", a-t-il fait valoir, en faisant référence au Mexique.

Dimanche, le principal conseiller économique de Donald Trump a déclaré que le Premier ministre canadien Justin Trudeau avait "poignardé les États-Unis dans le dos". Avant d'ajouter: "Très malhonnête et faible". La France à travers le président Emmanuel Macron a critiqué l'attitude du numéro un américain (à lire ici). "Soyons sérieux et dignes de nos peuples", a indiqué l'Elysée. "Et quiconque les quitterait le dos retourné montre son incohérence et son inconsistance". "C'est dur, c'est décevant cette fois-ci, mais ça n'est pas la fin" du G7, a-t-elle déclaré sur la chaîne allemande ARD. "Vous pouvez détruire très rapidement une quantité incroyable de confiance avec un tweet". "L'Europe unie est la réponse à l'Amérique d'abord", a-t-il ajouté.

L'ex-directeur de la CIA, John O. Brennan, a voulu rassurer les alliés et les amis des États-Unis en écrivant que "M. Trump est une aberration temporaire ".

Ryan Gosling est Neil Armstrong dans la bande-annonce — First Man
Ce long métrage sortira le 17 octobre en France, probablement après avoir été montré lors des festivals de la rentrée. Voici la première bande-annonce du très attendu First Man de Damien Chazelle ( La La Land , Whiplash ).

L'ancien premier ministre Stephen Harper a même mis en cause " l'obsession de Donald Trump avec les relations commerciales avec le Canada " lors d'une entrevue qu'il a accordée au réseau américain Fox. La "vision du monde [de Trump] ne représente pas les idéaux américains ". "À nos alliés: une majorité bipartisane d'Américains est pro-libre-échange, promondialisation et supporte les alliances basées sur 70 années de valeurs partagées". Avec sa rhétorique "America First", le président américain a fait du rééquilibrage des échanges extérieurs des Etats-Unis une priorité pour l'emploi.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL