La "voiture volante" du cofondateur de Google est disponible en précommande

Elisee Touchard
Juin 11, 2018

Il dispose aussi de flotteurs comme ceux d'un hydravion et vole à 32 km/h maximum, pour une autonomie de 12 à 20 minutes.

Le nom complet de vol de l'appareil - Kitty Hawk Flyer ( le nom de Flyer portait le premier avion des frères Wright, qui sont considérés comme les fondateurs de l'aviation). Aucun brevet de pilote n'est donc nécessaire pour utiliser le véhicule.

L'appareil, dont le prix n'a pas été dévoilé, dispose d'un cockpit pour une personne, et d'une dizaine de retors le faisant ressembler à un drone. "Flyer est le premier véhicule personnel de Kitty Hawk et une première étape pour faire du vol un élément du quotidien", fait valoir l'entreprise, qui entre donc désormais dans la phase commerciale.

Air France: le contrôle d'identité des passagers à l'embarquement est rétabli
Motif: la compagnie avait jugé la procédure "obsolète", après la levée de l'état d'urgence le 1er novembre 2017. Le même arrêté indique que les mineurs de moins de 13 ans sont dispensés de ce contrôle.

Le design est conçu pour être résistant à l'eau, aérodynamique et léger grâce à l'utilisation d'un matériel composite durable.

Désormais, les clients intéressés par l'achat d'un "Flyer" peuvent s'inscrire pour pouvoir le piloter et même faire une pré-commande, a annoncé -sans donner de tarif- la start-up, qui avait jusqu'ici seulement présenté un prototype. La start-up n'a en revanche pas communiqué le coût d'une telle technologie. Ce dernier reste aujourd'hui l'un des dirigeants d'Alphabet, maison mère de Google, mais Kitty Hawk est un projet personnel, distinct du géant technologique américain.

Le transport aérien, mobilité de demain?

Les dix hélices sont alimentées par des batteries lithium-ion, lui permettant de se déplacer à une vitesse maximum de 32 km/h.

Le G7 veut réformer le commerce mondial mais Trump retire son soutien
Tous appréhendaient les réactions et décisions du président américain notamment concernant son attachement au protectionnisme. Or l'Allemagne pourrait préférer la prudence, craignant que Donald Trump ne surtaxe prochainement les automobiles étrangères.

Baptisé Cora, l'engin est une sorte de voiture électrique volante, sans pilote, vouée à fonctionner sur le modèle des compagnies aériennes ou de taxis, les passagers devant réserver leurs voyages.

Kitty Hawk a encore sévi.

Le but affiché étant de désengorger les villes et de fluidifier le trafic. Mais il faudra encore faire preuve de patience, la phase de test étant prévue pour durer six ans.

Enquête alarmante sur l'addiction des jeunes Français
Les jeunes sont de plus en plus accros. 13 % d'entre eux, soit plus d'un sur dix en achète au moins une fois par semaine . Volonté également exprimée de façon quasi unanime par les parents, les jeunes et le grand public.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL