Au Canada, le G7 joue sa survie

Dominique Dufresne
Juin 10, 2018

"Et donc a commencé une longue litanie de récriminations, de constats un peu amers disant que les États-Unis étaient traités injustement, que le système commercial était totalement défavorable aux États-Unis, à l'économie américaine, aux travailleurs américains, aux classes moyennes américaines", a rapporté cette source.

Le G7 au Canada a tourné au fiasco samedi: d'un tweet rageur, Donald Trump a retiré son soutien au communiqué commun obtenu dans la douleur, rejetant la faute sur des propos du Premier minisre canadien Justin Trudeau qu'il a qualifié de "très malhonnête".

Le président des États-Unis n'a pas digéré certains commentaires exprimés par Justin Trudeau lors de sa conférence de presse de clôture du Sommet de La Malbaie.

Les Bleus favoris du Mondial selon les Français
Une polémique rapidement fermée par Didier Deschamps en conférence de presse: " Il n'y a aucun souci avec Paul". Il rentre dans le collectif, là où l'équipe a besoin de lui, avec une certaine liberté bien évidemment.

Justin Trudeau, pris pour cible par le président américain, n'est pourtant pas le seul à rendre coup pour coup en matière tarifaire.

La volte-face est spectaculaire. À quelques heures du sommet du G7, qui se déroule ce vendredi et samedi au Canada, Donald Trump a fait comprendre qu'il ne reculerait devant rien sur les sujets commerciaux, au cœur de tensions entre lui et les 6 autres pays du groupe (Canada, France, Allemagne, Italie, Grande-Bretagne et Japon). Donald Trump a d'ores et déjà mis en garde les partenaires tentés de répondre à ses taxes: "S'ils répliquent, ce sera une erreur", avait-il dit à La Malbaie avant de partir, alors même que l'Union européenne ou le Canada ont confirmé des tarifs douaniers de représailles, dès juillet. "Nos tarifs sont en réponse à ses 270% sur les produits laitiers!" a écrit le président américain. Souhaitée par Trump, elle est refusée par ses alliés.

Une issue, proposée selon l'Elysée par la chancelière allemande, consisterait à lancer un "dialogue" entre Etats-Unis et UE afin de résoudre le conflit sur l'acier et l'aluminium, et en éviter un dans d'autres secteurs comme l'automobile. Donald Trump s'est souvent plaint, en privé, de voir trop de Mercedes à New York. mais pas assez de voitures américaines dans les rues européennes.

Suivez Belgique-Egypte en direct (2-0)
Et l'épreuve n'a pas été concluante pour les Pharaons , surclassés 3-0 par les Diables Rouges à Bruxelles au stade Roi Baudouin. Entre ces deux actions, les locaux pourront se plaindre d'un penalty peut-être oublié pour une faute sur De Bruyne.

Les quatre Européens, Emmanuel Macron, Angela Merkel, Theresa May et Giuseppe Conte, se sont réunis juste avant le début, dans le but initial de créer un front uni contre la politique commerciale unilatérale de Washington."Je suis convaincu que l'Europe tiendra son unité et la tiendra dans la durée sur ces sujets", a affirmé Emmanuel macron.

Donald Trump a quitté le G7 plus tôt que prévu, avant les discussions sur le climat. Le président américain Donald Trump avait notamment appelé ses six homologues à envisager la réintégration de la Russie, qui avait été exclue en 2014 du G8 après son annexion de la Crimée.

"Le premier ministre Justin Trudeau du Canada s'est comporté de manière si docile et si douce pendant nos rencontres au G7, tout ça pour ensuite donner une conférence de presse après mon départ en disant que "les tarifs américains sont un peu insultants" et qu'il ne se "laisserait pas bousculer", a-t-il persiflé. Donald Trump n'a jamais caché qu'il donnait la priorité à sa rencontre de mardi avec M. Kim.

Le Joker joué par Jared Leto aura son propre film !
Mais pas celui des films Batman , celui incarné à l'écran par Jared Leto dans le très controversé Suicide Squad . Mais rassurez-vous, en attendant, vous pourrez voir la suite de Suicide Squad , prévue pour 2019.

"C'est une occasion unique", qui "ne se représentera jamais", a dit le président américain.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL