Trump plus isolé que jamais avant le G7 au Canada

Dominique Dufresne
Juin 8, 2018

"Les Etats-Unis sont certes une grande puissance économique mais s'ils allaient plus avant vers une forme d'isolationnisme, d'hégémonie brutale (.), ce serait mauvais pour les Etats-Unis d'Amérique, pour leur image, pour le pays, à court, moyen et long termes, ce serait mauvais pour ses concitoyens, ça je crois que le président Trump le sait", a ajouté Macron.

M. Trump leur a répondu dans un tweet: "Merci de dire au Premier ministre Trudeau et au président Macron qu'ils font payer aux Etats-Unis d'énormes taxes et qu'ils créent des barrières non monétaires".

Le premier ministre Justin Trudeau et le président français Emmanuel Macron ont affiché un front commun lors d'une conférence de presse ce matin à Ottawa, un jour avant un sommet du G7 tendu en raison des taxes douanières imposées par à ses alliés par Washington.

Le président, Donald Trump, avait lui-même évoqué vendredi la possibilité de négocier finalement des accords séparés avec le Canada et le Mexique, mettant alors en avant les différences marquées entre les deux pays et qualifiant une nouvelle fois l'ALENA d'"accord calamiteux".

Attentats de 2015-Un suspect belge remis à la France
Dans le volet des attentats de Paris, Yassine Atar pourrait avoir participé à la coordination des commandos terroristes. Selon une source proche du dossier, il est arrivé vers 11 heures au Tribunal de grande instance de Paris.

Les opinions de Trump et des "Six" divergent sur une variété de sujets - le commerce, l'environnement, ou encore l'accord sur le programme nucléaire iranien.

" Je n'ai pas porté beaucoup d'attention à la boutade, " a indiqué le premier ministre canadien, sourire aux lèvres, lors d'une mêlée de presse au Saguenay, jeudi après-midi.

Emmanuel Macron, qui semblait avoir noué une relation chaleureuse avec le président américain, a déclaré que les "Six" ne devaient pas aller au conflit lors du sommet.

Emmanuel Macron n'a pas souhaité commenter son coup de fil orageux, selon CNN, avec Donald Trump la semaine dernière.

Ecosse : une obstétricienne suspendue après avoir causé la décapitation d'un bébé
Une gynécologue britannique a été suspendue ce lundi par un tribunal médical pour avoir décapité un bébé lors d'un accouchement. La spécialiste en charge de l'accouchement a pourtant décidé de procéder par voie naturelle.

Leurs discussions devraient se concentrer sur la décision de Trump d'imposer à tous les fournisseurs des États-Unis de lourdes taxes sur les importations d'acier et d'aluminium, y compris à l'Europe, au Canada et au Japon, ses plus proches alliés.

"À l'approche du G7, on doit s'assurer comme toujours de se coordonner", a déclaré Justin Trudeau.

C'est aussi à Québec que des manifestations sont prévues à partir de jeudi soir.

Trudeau et Trump, qui doivent s'entretenir vendredi, auront "beaucoup de choses à se dire", a-t-il ajouté.

Harvey Weinstein prêt à plaider non coupable
Plus de 70 femmes accusent Harvey Weinstein d'abus sexuels, y compris de viol, sur une période de plusieurs dizaines d'années. Même si c'est le même Ben Brafman qui défendit l'ex-directeur du FMI face au même procureur de Manhattan, Cyrus Vance.

"Trump va utiliser toutes les ficelles pour fissurer les six autres, pour qu'ils craquent, et fassent ce que veut Trump, à savoir des négociations bilatérales", dit Laurence Nardon, de l'Institut français des relations internationales. Ainsi l'Allemagne suggère de faire des compromis avec les Etats-Unis par crainte d'accroître les tensions sur le secteur automobile.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL