Berlin demande à l'ambassadeur américain de s'expliquer — Droite européenne

Dominique Dufresne
Juin 8, 2018

Le parti politique allemand Die Linke et l'ex-président du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) Martin Schulz ont jugé sans précédent pour un diplomate les propos de l'ambassadeur américain à Berlin, Richard Grenell, sur la montée en puissance des conservateurs en Europe. "Nous vivons un réveil de la majorité silencieuse, ceux qui rejettent les élites et leur bulle", a-t-il ensuite précisé sur Twitter, jugeant que ce moment est "mené par Trump", tout en niant vouloir appuyer des partis ou candidats lors d'élections dans le Vieux Continent.

Dans un éditorial lundi, le Financial Times voit dans Richard Grenell l'incarnation "de ce qu'est un diplomate Trumpien" et appelle l'Allemagne à tenir bon face "au comportement non diplomatique" de l'ambassadeur.

"L'ambassadeur de Trump est en train de saboter l'Alliance atlantique", estime de son côté la journaliste et historienne Anne Applebaum dans une chronique publiée sur le site du Washington Post.

"Les ambassadeurs ont le droit d'exprimer leur opinion", s'est bornée à répondre la porte-parole de la diplomatie américaine Heather Nauert, pressée de questions à Washington sur les déclarations de Richard Grenell.

Trump plus isolé que jamais avant le G7 au Canada
Emmanuel Macron n'a pas souhaité commenter son coup de fil orageux, selon CNN , avec Donald Trump la semaine dernière. C'est aussi à Québec que des manifestations sont prévues à partir de jeudi soir.

Les critiques s'élèvent aussi dans le camp démocrate aux Etats-Unis.

Dans un communiqué, la sénatrice Jeanne Shaheen rappelle que les ambassadeurs "ne doivent pas se mêler de la politique locale ou régionale en soutenant des partis politiques, des candidats ou des causes". "Si l'ambassadeur Grenell ne veut pas s'abstenir de faire des déclarations politiques, il devrait être rappelé immédiatement", a-t-elle également soutenu [Le Monde].

Du coup, l'entretien inaugural de mercredi pour l'ambassadeur américain au ministère des Affaires étrangères, avec un secrétaire d'État, prend désormais des allures de convocation. "Nous aurons certainement des choses à nous dire", a prévenu le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas.

Le quotidien britannique The Telegraph rapporte que Richard Grenell a de nouveau été accusé d'"agir en rival d'Angela Merkel" mardi soir après avoir pris l'initiative d'inviter à déjeuner le chancelier autrichien Sebastian Kurz, pendant sa visite à Berlin la semaine prochaine. Politico rapporte qu'il s'est par ailleurs entretenu lundi 4 juin avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, qui était en visite à Berlin pour tenter de persuader le gouvernement allemand de revenir sur l'accord avec l'Iran. Ce fidèle de Donald Trump est accusé d'interférer dans les affaires intérieures et d'aggraver des relations bilatérales déjà très tendues. M. Kurz, à la tête d'une coalition avec l'extrême droite, a souvent critiqué dans le passé la politique migratoire généreuse de Mme Merkel.

Près de 200 disparus après l'éruption du Volcan de Feu — Guatemala
Des centaines de policiers, de membres de la Croix-Rouge et de militaires sont déployés pour participer aux secours, a déclaré M. Les députés ont également commandé un rapport sur les dégâts dans les nombreuses exploitations de café et maïs affectées.

Ancien porte-parole de la mission américaine à l'ONU sous l'administration Bush, il a travaillé avec John Bolton, un "faucon" nommé récemment conseiller à la sécurité nationale de M. Trump.

Le président américain critique régulièrement Berlin pour ses excédents commerciaux très importants et ses dépenses militaires trop faibles.

Les relations diplomatiques entre l'Allemagne et les Etats-Unis ne sont pas au beau fixe.

"Autodétruit", le fils Foé jugé à Lyon — Cameroun
Elle a raconté devant la Cour que Marc Foe a passé son enfance balloté d'une école à une autre en suivant la carrière de son père. Dans le coma, il aurait gardé des séquelles persistantes, disposant d'une prothèse en titane à la place des os du front.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL