La troublante machination d'un duo de mineurs — Assassinat à Mourmelon

Dominique Dufresne
Juin 7, 2018

Vers 15h00, une altercation avait éclaté entre le jeune homme et un agresseur qu'elle disait "ne pas connaître" et qui avait donné à la victime "une vingtaine de coups de couteau dont deux coups mortels aux poumons avec une lame de 18 cm", a retracé le procureur. Des analyses confirment que son ADN correspond à celui perdu par l'agresseur de Kévin dans sa fuite.

"Tout était faux". Quatre jours après la mort de Kevin, l'enquête a débouché mercredi sur la mise en examen pour assassinat de deux mineurs, soupçonnés d'avoir fomenté un plan "machiavélique" aux mobiles encore flous.

Attentats de 2015-Un suspect belge remis à la France
Dans le volet des attentats de Paris, Yassine Atar pourrait avoir participé à la coordination des commandos terroristes. Selon une source proche du dossier, il est arrivé vers 11 heures au Tribunal de grande instance de Paris.

Les raisons qui ont conduit au meurtre de Kevin demeuraient nébuleuses mercredi à l'issue des gardes à vue de deux mineurs, puis mis en examen pour "assassinat" et placés en détention provisoire.

"Je ne peux que m'interroger pour savoir si j'ai de nouveaux amants diaboliques ou si j'ai une logique de bras armé avec une tête criminelle", a fait avoir le procureur de la République de Reims, Matthieu Bourrette, lors d'une conférence de presse. Selon une source judiciaire citée par Le Parisien, "Kevin a été attiré par O. dans le parc, rendez-vous habituel des jeunes de Mourmelon-le-Grand pour un flirt entre adolescents". L'auteur présumé des coups de couteau sera déféré cet après-midi vers 16h30. "Si la participation du jeune garçon semble relativement cernée, celle de la jeune fille et son rôle méritent d'être encore largement précisés", a ainsi commenté le procureur de la République, soulignant que l'instruction devrait affiner leur rôle et profil psychologique. Très vite, la fachosphère s'est emparée de ce portrait-robot, convaincue qu'il s'agit d'un "Arabe". Le jeune homme tentera en vain de se défendre.

"Autodétruit", le fils Foé jugé à Lyon — Cameroun
Elle a raconté devant la Cour que Marc Foe a passé son enfance balloté d'une école à une autre en suivant la carrière de son père. Dans le coma, il aurait gardé des séquelles persistantes, disposant d'une prothèse en titane à la place des os du front.

Mais voilà, l'Union précise que les caractéristiques physiques du suspect n'ont rien à voir avec le portrait-robot initial décrivant un jeune homme "basané".

La victime, le suspect, et la jeune femme se connaissaient tous les trois. C'est un camarade de classe qui, voyant que A. boitait, l'a signalé, permettant aux gendarmes de réorienter l'enquête. Le meurtrier voulait reconquérir son ancienne petite amie. Pour se "débarrasser" de son rival, il avait tout prévu. Aurélien s'était renseigné quelques jours auparavant auprès de membres d'une association historique pour tuer avec un couteau.

Melania Trump, grande absente à la Maison Blanche
Elle y restée cinq jours, alors qu'officiellement, c'était pour subir une intervention chirurgicale bénigne pour un problème rénal.

Kévin a été tué samedi 2 juin dans un parc de Mourmelon-le-Grand, une petite commune de la Marne. Elle est décrite comme "un peu instable", mais "sans méchanceté".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL