Italie : Giuseppe Conte officiellement désigné chef du gouvernement

Dominique Dufresne
Mai 26, 2018

Après avoir rencontré jeudi des élus de tous les partis représentés au Parlement, il avait promis de consacrer sa journée à l'élaboration de son gouvernement. L'équipe prêtera ensuite serment avant de se présenter devant le Parlement pour un vote de confiance.

Selon les médias italiens, M. Salvini, patron de la Ligue, devrait devenir ministre de l'Intérieur tandis que Luigi Di Maio, chef de file du M5S, hériterait d'un grand ministère du Développement économique.

Mais le nom qui pose le plus de problèmes est celui que la Ligue veut imposer pour le portefeuille de l'Economie: Paolo Savona, un ancien ministre de 81 ans considérant l'euro comme une "cage allemande" pour l'Italie.

Mais le président a temporisé presque 48 heures, peu convaincu de l'autorité de M. Conte, un discret professeur de droit de 53 ans sans expérience politique, face aux poids-lourds de la Ligue et du M5S qui devraient devenir ses ministres.

Après l'acier et l'aluminium, Donald Trump s'attaque aux automobiles
Selon plusieurs sources, le président américain a en coulisses spécifiquement critiqué les constructeurs automobiles allemands.

"Nous devons rehausser la stature de l'Italie au niveau international et européen".

Le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) et la Ligue (extrême droite), qui disposent d'une courte majorité au Parlement et ont élaboré un programme commun résolument anti-austérité et sécuritaire, avaient proposé son nom dès lundi soir. "Nous sommes en train de travailler pour donner un gouvernement du changement à ce pays", a-t-il écrit sur sa page Facebook nouvellement créée.

Le programme commun M5S/Ligue tourne le dos à l'austérité et promet de combler les déficits avec une politique de croissance tous azimuts.

De quoi inquiéter à Bruxelles, où le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a appelé mercredi l'Italie à apporter "une réponse crédible" sur sa dette publique, la deuxième plus élevée de la zone euro après la Grèce.

Deux agents secrets mis en examen pour "trahison" — France
Tout le monde se méfie à l'ambassade, confiait récemment un employé français à Sébastien Ricci, correspondant en Chine pour RTL. Les suspects ont été mis en examen et écroués le 22 décembre dernier en attente de leur jugement.

"Je suis conscient de la nécessité de confirmer la place de l'Italie en Europe et dans le monde", a déclaré M. Conte à la presse à la sortie d'un entretien de près de deux heures avec le président Sergio Mattarella.

Le chef du gouvernement sortant, Paolo Gentiloni, se préparait à quitter le Palais Chigi et a lancé un avertissement au cours d'une cérémonie d'adieu avec les employés. "Le gouvernement devra oeuvrer sur les thèmes du budget européen, de la réforme du droit d'asile et de l'aboutissement de l'union bancaire", a-t-il insisté sans plus de précision.

La Bourse de Milan a encore perdu 1,54% à 22.398 points et le spread, l'écart entre les taux d'emprunt à dix ans allemand et italien, a atteint dans l'après-midi 217 points, son plus haut depuis décembre 2013, avant de clôturer à 206 points, au-dessus de la barre des 200 points pour la première fois depuis juin 2017.

En Hongrie, pays dirigé par le national-conservateur Viktor Orban, le quotidien Magyar Idok (proche du pouvoir) voyait d'un bon oeil l'arrivée du nouvel exécutif italien, estimant qu'il "ne pouvait pas faire de mal dans la bataille contre Bruxelles et dans la course aux élections européennes de 2019". "Tout ce qui est bon, nous l'apprécierons, mais si quelque chose va à l'encontre de la famille, de la personne, du migrant ou de qui que ce soit, nous serons une voix critique", a-t-il averti.

Harvey Weinstein prêt à se rendre aux autorités — Allégations d'agressions sexuelles
La police new-yorkaise aurait enquêté sur des agressions de deux actrices, Lucia Evans (en 2004) et Paz de la Huerta (en 2010). C'est la première procédure visant le producteur américain déchu qui aboutit à une inculpation depuis le début de l'affaire.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL