Il est dorénavant interdit de s'agenouiller pendant l'hymne national — NFL

Margot Aubert
Mai 26, 2018

En réponse au mouvement de boycott de l'hymne américain qui a empoisonné la saison 2017 de football américain, la Ligue nationale de football américain (NFL) a décidé d'obliger les joueurs à rester debout pendant l'hymne, tout en leur laissant la possibilité de rester au vestiaire.

Les propriétaires de franchises ont discuté également de la possibilité de laisser chaque équipe établir sa politique en la matière, de ne faire entrer les joueurs sur le terrain qu'après l'hymne, de stipuler dans les contrats des joueurs qu'ils doivent être débout durant l'hymne ou encore de ne rien changer. "Une équipe sera pénalisée si un membre de son personnel présent sur le terrain ne reste pas debout et ne respecte pas le drapeau et l'hymne", a ajouté la NFL, sans préciser la nature de la sanction ni ce qui sera considéré comme un manque de respect.

Ce mouvement de protestation s'est développé l'automne dernier où des centaines de joueurs, le plus souvent noirs, ont décidé de mettre genou à terre lors de l'hymne national joué pendant les matchs pour dénoncer les violences raciales aux États-Unis.

La SNCF rembourse 50% des passes Navigo d'avril et mai
Les remboursement seront destinés aux usagers des lignes SNCF du réseau Transilien, soit treize lignes au total. Les modalités pour se faire dédommager seront détaillées sur ce site dédié qui sera opérationnel mi-juin.

Lancé en 2016 par Colin Kaepernick, ancien quarterback de San Francisco, le mouvement avait provoqué la colère de Donald Trump.

Le président américain avait estimé qu'il s'agissait d'un comportement anti-patriotique et avait insulté les joueurs qui participaient au mouvement, les qualifiant de "fils de pute". Un boycott de l'hymne qui avait fait réagir le Président Donald Trump.

"Mercredi, le vice-président Mike Pence avait accueilli la nouvelle en tweetant "#Winning" (#Victoire).

Harvey Weinstein prêt à se rendre aux autorités — Allégations d'agressions sexuelles
La police new-yorkaise aurait enquêté sur des agressions de deux actrices, Lucia Evans (en 2004) et Paz de la Huerta (en 2010). C'est la première procédure visant le producteur américain déchu qui aboutit à une inculpation depuis le début de l'affaire.

" Le protocole des matches sera révisé et l'obligation pour tous les joueurs d'être sur le terrain pour l'hymne sera retirée".

Le propriétaire des Pittsburgh Steelers, Art Rooney III, a expliqué que ces mesures avaient été prises "en prenant en compte les différents points de vue, y compris celui des supporters": "C'est une tentative de respecter le point de vue de tout le monde, le mieux possible", a-t-il insisté. Ceux qui ne souhaitent pas l'entendre ont désormais le droit de rester aux vestiaires (ou un autre lieu attenant) pendant ce moment-là avant de rejoindre leurs coéquipiers.

L'association des joueurs de NFL (NFLPA) a fait part de son mécontentement à l'issue de cette décision, regrettant de ne pas avoir été consultée. Malcolm Jenkins (Philadelphia Eagles) a ainsi déclaré que " tout le monde (était) perdant ".

Will Smith est de retour !
Le "We are One" de Pitbull et J-Lo en 2014 au Brésil et le "Waka Waka " de Shakira en 2010 en Afrique du Sud ont également laissé des traces indélébiles dans nos cerveaux.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL