Un homme tué par l'explosion de sa cigarette électronique en Floride

Dominique Dufresne
Mai 18, 2018

Un homme a été tué en Floride dans l'explosion de sa cigarette électronique, dont deux éclats se sont fichés dans son crâne selon le rapport d'autopsie.

Les conclusions du rapport d'autopsie du centre légiste de Pinellas, rendues ce mardi, ont révélé les causes de son décès. Ce dernier souffrait aussi de brûlures sur environ 80 % de son corps (ce sont les pompiers qui ont découvert le corps, l'explosion de la cigarette ayant semble-t-il également provoqué un incendie dans son habitation).

Une salle de prière musulmane fermée pour 6 mois — Hérault
Des livres mis à disposition dans la bibliothèque du lieu de culte auraient également étayé cette idéologie. Par ailleurs, des fidèles connus pour leur radicalisation s'y seraient rassemblés.

Plusieurs explosions de vapoteuses ont été rapportées par le passé aux États-Unis, mais c'est la première fois que la mort d'un homme est causée par l'une d'entre elles.

Selon un rapport de l'administration américaine du feu, (publié en juillet 2017), aucun homme n'avait jusque-là été tué par l'explosion d'une cigarette électronique, aux États-Unis. Ces incidents ont donné lieu à 133 blessures, dont 38 graves.

Le poids lourd se couche sur l'A75, circulation perturbée — Pégairolles-de-l'Escalette
La circulation n'est pas coupée en descendant l'A75 mais il ne reste qu'une seule voie praticable en montant. Il s'agirait d'un produit de traitement antistatique, en cours d'identification.

Dans le cas de Tallmadge D'Elia, la victime utilisait un modèle particulier, une Smok-E Mountain Mech Works. "Une cigarette électronique en cuivre et laiton, de type " Mod " (pour " modifié ") mécanique.

En réalité, ces vapoteuses s'avèrent extrêmement dangereuses pour tout utilisateur non confirmé, car dépourvues de protection électronique. Un représentant de la marque a déclaré à la chaîne ABC que leurs appareils n'explosaient pas et qu'il s'agissait probablement d'un problème à l'atomiseur (la partie que le vapoteur insère dans sa bouche) ou d'un problème de batterie.

Une fillette retrouvée morte dans une camionnette interceptée par la police
Le parquet de Mons ne confirme pour l'instant que le décès d'une fillette de 2 ans dans des circonstances non encore établies. Parmi eux, 26 adultes qui ont été interpellés après l'accident. "Peut-être a-t-il pris la fuite", a-t-il ajouté.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL