Une femme enceinte décède après un appel au Samu

Dominique Dufresne
Mai 17, 2018

Celle de la perte d'un proche.

Céline n'avait que 38 ans. Elle était enceinte de six mois et attendait son troisième enfant. Mais Céline a fait un arrêt cardiaque, chez elle, à Saint-Étienne. Mais Céline est décédée en mars dernier au CHU de St Etienne Nord, neuf jours après avoir fait un malaise cardiaque, chez elle à St Etienne.

Le 28 février, à 15h, son mari appelle les urgences alors qu'elle est au plus mal. On l'oriente vers "SOS médecins", ce qu'il fait. Au bout de la ligne, un médecin régulateur.

Altice Europe gagne des abonnés en France
Ce sont là "les meilleurs résultats jamais réalisés en terme d'abonnements", se réjouit Patrick Drahi, le patron du groupe. L'Ebitda demeure élevé à 35,7%, mais la marge d'excédent brut d'exploitation est en recul de 0,1 point tout de même.

En appelant les secours, l'homme avait précisé que sa conjointe souffrait de tachycardie, et que les problèmes cardiaques étaient fréquents dans sa famille. "Ou de prendre rendez-vous chez son généraliste", affirme Jason, un des frères de la défunte, au Progrès. Céline convulse. La jeune femme est en arrêt. "Le médecin a pratiqué un massage cardiaque pendant dix minutes, puis il a passé le relais au conjoint de Céline, le temps pour lui d'appeler le Samu".

La jeune femme est hospitalisée au CHU vers 19heures.

Les médecins la plongent un temps dans un coma artificiel, déclenchent tout de même l'accouchement. L'équipe médicale essaie de sauver le bébé mais il est déjà mort.

Donnarumma est bien accessible pour le PSG — Mercato / Milan
Mais le club italien a toujours plutôt fermé la porte. " Nous devons protéger Donnarumma et nous le protégerons jusqu'au bout ". Et ce n'est malheureusement pas la première fois que le gardien vit une chose de la sorte avec ses supporters .

Dès le 15 mars, et bien avant les polémiques actuelles liées à "l'affaire Naomi", sa famille tente de retracer le fil des événements.

"Nous voulons comprendre pourquoi Céline est morte". Y-a -t-il eu une négligence dans l'appréciation de son cas? Nous voulons nous battre pour elle.

La famille d'un septuagénaire, mort à Cahors en avril après une intervention tardive du Samu, a notamment porté plainte pour non-assistance à personne en danger. "Mais nous ne voulons pas que cela puisse se reproduire", explique Jason. Le docteur Giraud, médecin responsable du SAMU, interviewé par France Bleu Loire, affirme qu'il n'y a eu "aucun dysfonctionnement organisationnel du 15".

Nouvelle hausse des actes homophobes en France en 2017
L'étude note aussi que pour plus de la moitié des cas (55%), les actes ont lieux "dans les contextes relatifs à la vie quotidienne".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL