Pollution de l'air : la France attaquée en justice par la Commission européenne

Dominique Dufresne
Mai 17, 2018

La Commission européenne a donc décidé de la renvoyer, avec cinq autres Etats membres, devant la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE). Pour Bruxelles, il s'agit de sanctionner ces pays pour "dépassement des valeurs limites de qualité de l'air fixées et manquement à l'obligation de prendre des mesures appropriées pour écourter le plus possible les périodes de dépassement".

Sur les neuf mauvais élèves qu'elle tançait régulièrement, trois échappent pour cette fois à la justice: l'Espagne, la Slovaquie et la République Tchèque.

Brive : un cas de tuberculose au lycée d'Arsonval
Une partie des camarades de la victime, ainsi que quelques un de ses professeurs, doivent être examinés par précaution. Le mercredi 9 mai, les parents d'élèves du lycée d'Arsonval ont été réunis et informés sur les modalités de dépistage.

France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Hongrie et Roumanie: voici les six pays européens qui ont, selon la Commission européenne, manqué à leurs obligations en matière de pollution de l'air.

Lire aussi: Peut-on vraiment échapper à la pollution de l'air?

La route a creusé la perte opérationnelle au premier trimestre — Bouygues
Au premier trimestre Bouygues affiche une perte opérationnelle de 56 millions d'euros, contre 92 millions d'euros un an plus tôt. Il intègre notamment une contribution en hausse dAlstom: 73 millions deuros contre 45 millions un an plus tôt.

Selon l'Agence européenne de l'environnement, la pollution aux particules fines est responsable de près de 400.000 décès prématurés par an, dont 66.000 en Allemagne, 60.000 en Italie et 35.000 en France. Pour le NO2, les morts prématurées sont estimées à 75 000 par an en Europe, dont 14 000 au Royaume-Uni, 12 800 en Allemagne et 9 300 en France.

Le 30 janvier, le commissaire à l'Environnement, Karmenu Vella, avait convoqué le ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot et ses collègues européens à un sommet de la "dernière chance " à Bruxelles. Elle exigeait notamment de leur part "des mesures additionnelles crédibles, opportunes et efficaces". Toutefois, à ce stade, aucune sanction financière n'a été prise à leur encontre.

Koh-Lanta Le suspect présumé déjà condamné pour " agression "
Des déclarations à prendre toutefois avec des pincettes puisque Benjamin Castaldi a précisé " ne pas être sûr de cette info ". Le scandale qui touche la nouvelle édition de Koh-Lanta continue de faire couler beaucoup d'encre.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL