Facebook a désactivé 583 millions de faux comptes en trois mois

Felicite Anouilh
Mai 17, 2018

Facebook a ainsi publié pour la première fois un bilan chiffré de ses efforts pour supprimer de sa plateforme les éléments qui ne respectent pas ses règles d'utilisation: images à caractère sexuel, commentaires haineux et propagande terroriste. Facebook a également retiré ou étiqueté pour mise en garde environ 3,5 millions de contenus violents.

Concernant la propagande terroriste, le groupe a confirmé des chiffres de fin avril: 1,9 million de contenus ont été supprimés au premier trimestre, soit 73% de plus qu'au 4e trimestre 2017, grâce à des améliorations technologiques.

Un bond lié principalement, selon le réseau, à une amélioration de ses technologies d'analyse, qui font de plus en plus appel à l'intelligence artificielle.

Moqtada al-Sadr l'imam populiste plébiscité par les Irakiens                         En savoir plus
Moqtada al-Sadr l'imam populiste plébiscité par les Irakiens En savoir plus

Il a en outre souligné qu'une grande partie de la modération dans ces cas consistait simplement à " signaler quelque chose de dérangeant ".

Les images de nudité et d'activité sexuelle (hors pédopornographie) sont aussi concernées. Ces derniers comptaient ainsi pour 0,07% à 0,09% des contenus vus. Facebook a aussi censuré 21 millions de telles images.

583 millions de faux comptes détruits en 3 mois Facebook met en avant sa propre efficacité à détecter ces contenus inappropriés: pratiquement 100 % des spams ont été retirés avant qu'un usager ne les repère. Sans compter les millions de tentatives quotidiennes de création de faux comptes.

Atlético : Hernandez aborde le cas Griezmann
"Toutes les grands équipes sont après lui, mais je crois qu'il va vite décider de son avenir". "L'OM est un joli club". Antoine Griezmann sera bien sûr le deuxième Français titulaire pour les Colchoneros, associé en pointe à Diego Costa.

Entre-temps, commentant la modération des discours incitant à la haine, Facebook a déclaré dans le rapport: " Nous avons trouvé et signalé environ 38 % du contenu sur lequel nous avons par la suite pris des mesures, avant que les utilisateurs nous le signalent.

Le groupe explique avoir du mal à gérer ces messages car l'intelligence artificielle peine encore à trier le bon grain de l'ivraie: des insultes racistes ou homophobes peuvent par exemple être "réappropriées" par les minorités qu'elles visent, ou dans le but de les dénoncer, ce qui est normalement permis par la plateforme.

Seules les attaques contre les personnes sont interdites, pas celles visant une croyance, idéologie ou institution. Dans l'ensemble, estime le réseau social, sur 10 000 contenus visionnés sur Facebook, " 7 à 9 % " n'étaient pas conformes à sa politique en matière de nudité adulte et de pornographie.

La Palestine rappelle ses ambassadeurs dans plusieurs pays d'Europe centrale
Ces derniers y voient la négation de leurs revendications sur Jérusalem-Est, dont ils veulent faire la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Dans le cas des contenus haineux néanmoins, Facebook reconnaît que ses outils de détection automatisée ne sont pas suffisants pour identifier correctement les contenus.

Un nouveau Call Of Duty sur Mobile, développé par Candy Crush
Le studio de développement britannique King planche sur un épisode de la franchise d'Activision destiné aux mobiles . Est-ce que Call of Duty va enfin faire son retour sur une console Nintendo?

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL