Syrie : confirmation de l'utilisation de chlore

Dominique Dufresne
Mai 16, 2018

Après des cas de suffocation les Occidentaux avaient accusé le régime syrien d'avoir mené une attaque chimique contre les rebelles en février dernier.

Le chlore a été "vraisemblablement utilisé comme arme chimique" en février dans une attaque contre la ville syrienne de Saraqeb, a confirmé, mercredi, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Les 35 heures remises en question par PSA à Vesoul
PSA s'empare de la possibilité de faire entorse aux 35 heures autorisée au niveau local par la loi Travail . Le direction de l'usine justifie cela dans l'optique de devenir plus compétitive.

Une mission d'enquête de l'OIAC en Syrie "a établi que du chlore contenu dans des cylindres avait été dispersé par impact mécanique dans le quartier Al Talil de Saraqib", indique l'organisation dans un communiqué. En effet, cette mission a été très claire puisque deux cylindres qui contenaient du chlore ont été retrouvés, bien qu'en accord avec son mandat, l'OIAC ne s'est pas prononcée sur qui a pu utiliser ce gaz chimique, bien que tous les regards se portent naturellement sur le régime syrien de Bachar el-Assad. Parallèlement, des saisies d'échantillons dans la région ont également "montré une présence inhabituelle de chlore dans l'environnement local", a précisé l'organisation basée à La Haye.

Pendant son enquête, l'OIAC a interrogé des témoins et confirmé elle aussi qu'un "certain nombre de patients avaient été soignés pour des symptômes correspondant à une exposition au chlore".

Critique en grève — En guerre
Un film qui prend une résonnance toute particulière dans le contexte actuel, et qui devrait remuer une croisette un peu endormie. Il mobilise les salariés, les politiques et même la justice, qui va pourtant donner raison à la direction.

Fin mai, les experts de l'OIAC publieront leurs conclusions sur l'attaque survenue le 7 avril dans la ville de Douma, dans la Ghouta orientale: 40 personnes seraient mortes après avoir été exposées au chlore ainsi qu'au gaz sarin. Ce-dernier accuse avec la Russie des membres d'équipes de secours d'avoir monté de toutes pièces, à l'incitation des Etats-Unis et de leurs alliés, une vidéo du 7 avril montrant des civils suffoquant dans un hôpital de fortune. Ces actes sont contraires à l'interdiction absolue des armes chimiques.

West Ham annonce le départ de David Moyes
Tout au long de son passage, David s'est tenu avec dignité et honnêteté et nous avons tous eu plaisir à travailler avec lui ". Lui, Alan, Stuart et Billy ont accepté le défi et l'ont mené de front, renversant une situation difficile.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL