Les 35 heures remises en question par PSA à Vesoul

Elisee Touchard
Mai 16, 2018

PSA s'empare de la possibilité de faire entorse aux 35 heures autorisée au niveau local par la loi Travail. Dans le même temps, elle entend diminuer les effectifs du site.

La direction de l'entreprise propose ainsi aux salariés du site de travailler plus (+8% de temps de travail hebdomadaire) pour gagner non pas 8% de plus mais juste 2.8% supplémentaires. Il ne faut pas rêver, le groupe PSA n'est pas le Père Noël! Rappelons que l'usine de Vesoul n'est pas vraiment comme la majeure partie des usines du groupe puisqu'il s'agit d'une plateforme dédiée au stockage et à la logistique de pièces détachées.

Et s'ils étaient illégaux — Radars embarqués privés
Le Conseil d'État a d'ailleurs été saisi par un recours de l'association 40 millions d'automobilistes le 30 mars dernier. En tout cas, pour Le Canard enchaîné , la question se pose.

Le direction de l'usine justifie cela dans l'optique de devenir plus compétitive. PSA dit qu'une transformation de l'usine est aujourd'hui nécessaire pour poursuivre son activité dans le temps. "On espère conclure un accord dans les semaines qui viennent", a indiqué un porte-parole du groupe.

Les représentants syndicaux ont pris connaissance de ce nouveau projet qui n'est pas sans rappeler le fameux Pacte 2020 entré en vigueur chez Smart il y a 18 mois. Le syndicat estime que " cette première attaque sur le site de Vesoul annonce une série d'attaques sur l'ensemble des usines du groupe ". D'après FO, syndicat majoritaire du site, ces départs des emplois CDI devraient être volontaires, selon les termes de l'accord présenté, rapporte France Bleu Besançon.

Ralph Hasenhüttl quitte le RB Leipzig — Officiel
Il souhaitait obtenir un prolongation au-delà de la saison prochaine, mais la direction du club ne lui a fait aucune proposition en ce sens.

Un dossier économico-social à suivre dans les prochaines semaines.

Le mandat d'arrêt des trois ex-ministres catalans débouté
Le 5 avril, Meritxell Serret, Anton Comin et Lluis Puig s'étaient livrés aux autorités belges. Les demandes de remise à l'Espagne avaient à nouveau été formulées le 23 mars.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL