Erdogan: "Les USA ont perdu leur rôle de médiateur" au Proche-Orient

Dominique Dufresne
Mai 15, 2018

La Turquie a estimé lundi que les Etats-Unis partageaient la responsabilité du "massacre" à Gaza, où 52 Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne alors qu'ils manifestaient contre le transfert de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Lors de ces rassemblements haineux, on pouvait lire sur les pancartes: "Al-Quds appartient aux Musulmans!", "Jérusalem est à nous et elle reviendra à nous!" Et pour le premier ministre, Binali Yildirim, Etats-Unis et Israël sont partenaires d'un "crime contre l'humanité ".

Des 193 pays composant l'Assemblée générale de l'Onu, 128 ont voté fin décembre une résolution condamnant la décision américaine, dont des alliés des États-Unis comme la France et le Royaume-Uni. "En transférant son ambassade à Jérusalem, l'administration américaine a sapé les chances d'un règlement pacifique et provoqué un incendie qui causera davantage de pertes humaines, des destructions et des catastrophes dans la région", a-t-il ajouté.

Özil en pleine polémique pour une photo politique
Le président Erdogan a convoqué pour le 24 juin des élections législatives et présidentielle anticipées. Ce qui n'a pas du tout plus à la Fédération allemande de football (DFB).

Le porte-parole du gouvernement turc Bekir Bozdag avait lui aussi estimé sur le même réseau social que le gouvernement américain était "autant responsable qu'Israël de ce massacre". De violents heurts ont éclaté dans la matinée de lundi le long de la frontière avec la bande de Gaza où une quarantaine de Palestiniens ont été tués par des soldats israéliens. La manifestation à Istanbul a été organisée à l'appel de l'ONG turque IHH, proche du gouvernement.

Dans un discours retransmis à la télévision et relayé par BFMTV, le dirigeant turc a assuré qu'Israël sème le terrorisme d'Etat.

TF1 écrase la concurence avec Traqués
Dans ce nouveau numéro, Fanny Agostini nous faisait découvrir le patrimoine exceptionnel de la Charente-Maritime. Verdict: 3.27 millions de fidèles soit 13.4% du public présent devant son poste de télévision.

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié de génocide les actions des militaires israéliens dans la bande de Gaza et a annoncé le rappel des ambassadeurs de Turquie aux États-Unis et en Israël.

" Israël est un Etat terroriste ", a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan". " Avec cette décision, les Etats-Unis ont choisi d'être une partie du problème, et perdent leur rôle de médiateur dans le processus de paix " au Proche Orient, a-t-il ajouté.

AccorHotels fait l'acquisition d'Atton
Aux onze établissements déjà en exploitation devraient par ailleurs s'ajouter trois nouvelles adresses. Le groupe français poursuit sa série d'acquisitions avec le rachat du groupe chilien Atton Hoteles.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL