Le gouvernement imagine des taxis amateurs dans les campagnes

Elisee Touchard
Mai 12, 2018

Pour lutter contre les " déserts de mobilité ", ces zones où la voiture individuelle est l'unique solution de déplacement, le gouvernement s'apprête à autoriser des conducteurs amateurs à transporter des clients contre rémunération _ une activité que la loi réserve aujourd'hui aux chauffeurs professionnels, les taxis et les VTC. L'idée n'est pas tout à fait nouvelle: elle avait été évoquée lors des Assises de la mobilité en décembre dernier.

Unai Emery : "Dani Alves prendra la meilleure décision concernant sa blessure"
Je remercie tout le monde, les journalistes aussi parce que vous avez été avec moi pendant beaucoup de temps. Il a donné une identité claire au PSG. "Ce serait bien pour le foot français que Marseille gagne le titre".

La mesure aurait fait l'objet d'une présentation dans le cadre d'une réunion au ministère des Transports et aurait pour objectif principal de "donner la possibilité aux collectivités territoriales [.] d'autoriser le transport de personnes effectué à titre onéreux par des conducteurs non professionnels", rapporte le quotidien qui a pu consulter le document présenté. En clair, de légaliser le fait pour un particulier de jouer ponctuellement les taxis amateurs, et d'être payé pour cela par les clients.

Battlefied V nous donne rendez-vous le 23 mai
Battlefield V n'a pas encore de date sortie, n'a pas fait l'objet d'annonce officielle, et n'a pas non plus de plateformes de jeu disponibles...

Bien sûr, le gouvernement a l'intention d'encadrer de manière cette pratique: les potentiels chauffeurs ne seront autorisés à conduire qu'à la condition d'obtenir auprès de leur commune une autorisation individuelle, elle-même soumise à la présentation d'un casier judiciaire vierge. Concernant les tarifs, le gouvernement n'a pas encore tranché, mais toujours selon Les Échos, un plafond annuel devrait être fixé par décret et les courses pourraient être subventionnées par les communes. La mesure serait réservée uniquement aux "territoires ruraux à faible densité de population", où il n'y a pas de transports en commun. "Ils remettent en question la profession de taxi". La nouvelle mesure doit bénéficier aux campagnes, là où l'offre de taxis est à la fois rare et chère. La France compte actuellement 100 000 taxis et VTC. "Des garanties qui semblent totalement insuffisantes selon les professionnels du secteur". C'est un projet qui risque de mettre le feu aux poudres chez les chauffeurs de taxi, déjà remontés contre les chauffeurs Uber. Et s'il s'agit de renforcer l'offre, ils proposent la mise en circulation de nouvelles licences. Comment seront délimitées précisément les zones?

VIDÉO - Pays-Bas: des touristes français attaqués par des guépards
Complètement effaré, le Hollandais qui les suivait dans la voiture derrière a tout filmé. Au bout d'un moment, les Français reviennent dans leur véhicule. pour en ressortir.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL