Des métaux dans la nouvelle formule responsables des effets secondaires — Levothyrox

Olivia Lacan
Mai 3, 2018

L'Association française des malades de la thyroïde (AFMT) a dévoilé les résultats d'expertises qu'elle a fait réaliser sur la nouvelle formule du Levothyrox. Ces tests ont concerné plusieurs dizaines de comprimés de Lévothyrox de la nouvelle et de l'ancienne formule.

"On met en évidence des nanoparticules avec des alliages fer-chrome, chrome-nickel, fer-chrome-silicium, ferrochrome-aluminium, alors que dans l'ancienne formule il y avait seulement quelques débris d'acier", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Paris en présence de l'actrice Anny Duperey.

Londres: une dizaine de personnes légèrement blessées par une explosion
La vidéo de l'explosion diffusée par Hatzola, un service médical d'urgence bénévole juif, montre un rabbin ultra-orthodoxe local se préparant à allumer un feu.

Elle pourrait expliquer les nombreux effets secondaires de ce traitement des dérèglements de la thyroïde (maux de tête, fatigue, insomnie, douleurs articulaires, vertiges, etc.).

Selon les autorités sanitaires, un demi-million de malades en France, sur quelque trois millions, avaient abandonné ce médicament fin 2017. Environ 1.200 d'entre eux ont porté plainte contre le fabricant, Merck.

Le coach de Salzbourg y croit toujours !
D'ailleurs, certains Salzbourgeois ne se sont visiblement pas remis du chaud accueil qui leur avait été réservé voici une semaine. L'Olympique de Marseille s'est envolé pour l'Autriche avec un groupe de 21 joueurs.

La Tarn-et-garonnaise Chantal L'Hoir était ce mercredi à Paris aux côtés de nombreuses personnes victimes, selon elles, de la nouvelle formule des laboratoires Merck.

L'avocate de l'AFMT, Mme Bertella-Geffroy, transmet ces analyses à la juge d'instruction de Marseille enquêtant sur des faits de tromperie aggravée, blessure involontaire et mise en danger d'autrui. Elles indiquent qu'une analyse réalisée en janvier 2018 sur les différentes spécialités à base de levothyroxine " a montré la présence de métaux à l'état de traces dans tous les médicaments analysés, dont l'Euthyrox (l'ancienne formule du Levothyrox) ". Sur franceinfo, le laboratoire a condamné "avec la plus grande fermeté ce type de contre-vérité et d'effet d'annonce qui ne font qu'inquiéter les patients sans l'étayer d'une quelconque preuve scientifique".

Le producteur Thomas Langmann placé en garde à vue
Elle l'accuse également de consommation de drogues dures et d'accueillir " des dealers à domicile " en présence des enfants. Et qu'enfin, il est toujours en proie à ses addictions.

Le Dr Guillet a estimé que ce communiqué ne répondait pas aux interrogations. Ces nanoparticules sont, cependant, " en quantités très faibles, pas suffisantes pour pouvoir encourager les gens à changer de formule pour ceux chez qui elle est bien tolérée ", a souligné le médecin.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL