Les protections hygiéniques remboursées par une mutuelle étudiante

Elisa Mosse
Avril 21, 2018

"Et cela fonctionne aussi pour les hommes qui achètent des protections hygiéniques pour leur petite amie, sœur ou copine".

C'est une nouvelle qui devrait plaire aux étudiantes.

Nouveaux records de chaleur attendus ce samedi — Météo
Le record de chaleur égalé ce samedi à Paris? Tous les cinq ans environ, nous enregistrons de telles valeurs dans . Sur le Nord-Pas de Calais et la Picardie, des brumes et brouillards matinaux se seront formés pendant la nuit.

La mutuelle LMDE a annoncé qu'elle allait rembourser à ses adhérentes les protections hygiéniques, sur son site. Il est proposé à toutes les personnes qui ont souscrit à un forfait LMDE après le 1er avril 2018. Elle explique également qu'il suffit d'envoyer le ticket de caisse ou la facture pour être remboursé. "Selon une récente étude, une femme utilise en moyenne 22 tampons ou serviettes par cycle, ce qui représente 1 500 à 2 000 euros de budget au cours de sa vie, et c'est sans compter les antidouleurs, les sous-vêtements", écrit la LMDE.

Autre point positif: ce forfait ne s'adresse pas qu'aux étudiantes.

SM le Roi nomme plusieurs ambassadeurs (liste) — Déploiement diplomatique
Omar Zniber , Ambassadeur , Représentant Permanent auprès de l'Office des Nations Unies à Genève. Mohamed Aarouchi , Ambassadeur Représentant permanent auprès de l'Union africaine.

Ces remboursements s'inscrivent dans la lignée de l'abaissement de la taxe tampon en 2015, Avant cette date, les tampons et les serviettes hygiéniques n'étaient pas considérés comme des produits de première nécessité. Une belle façon d'impliquer les hommes dans ce sujet qui n'est pas exclusivement féminin.

Excédée, la population jette un violeur aux crocodiles — Mexique
Ils l'ont d'abord battu devant l'entrée de la mairie, puis ils l'ont mis dans une cage avec deux crocodiles . Jacinto était enfermé au poste de police San Francisco Ixhuatán , dans l'État d'Oaxaca, au sud du Mexique.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL