La mission de l'OIAC s'est rendue à Douma — Syrie

Dominique Dufresne
Avril 21, 2018

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Cette localité a été le théâtre le 7 avril d'une attaque chimique présumée.

Les experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) sont partis pour Douma ce dimanche matin, 21 avril, selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

Une équipe d'agents de sécurité de l'ONU, qui se rendait à Douma pour préparer l'arrivée des enquêteurs de l'OIAC, a été la cible de tirs mercredi, ce qui la contrainte à rebrousser chemin et à rentrer à Damas.

Une actrice de la série accusée d'avoir recruté des esclaves sexuelles — "Smallville"
Elle aurait forcé au moins deux femmes à avoir des relations sexuelles avec cet homme, en échange d'une contrepartie financière. Ces femmes étaient en outre marquées des initiales du gourou à l'aide d'un stylo à cautériser, qui brûlait les chairs.

"Nous disposons d'informations crédibles qui indiquent que des responsables russes travaillent avec le régime syrien pour empêcher et retarder l'arrivée des inspecteurs à Douma", a-t-elle ajouté.

"Nous nous attendons que les inspecteurs de l'OIAC mènent l'enquête la plus impartiale possible de toutes les circonstances de ce qui s'est passé à Douma et qu'il en fassent un rapport objectif", poursuit la diplomatie russe. La partie syrienne a plus d'une fois souligné que tout son arsenal chimique avait été évacué du pays en 2014 sous le contrôle de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

"Cette attaque imputée aux forces gouvernementales syriennes par les Occidentaux a déclenché des frappes de Washington, Paris et Londres contre des installations du régime syrien".

Avions Demande d'inspections sur des moteurs de 737
Southwest avait annoncé dès mardi des inspections supplémentaires de ses moteurs CFM56, prévoyant de les achever sous 30 jours. Le Boeing 737, qui devait relier New York à Dallas, a dû faire un atterrissage d'urgence à l'aéroport de Philadelphie.

La Russie a été accusée à plusieurs reprises par les Occidentaux d'entraver l'accès des inspecteurs de l'OIAC à Douma, les accusations qu'elle a rejeté avec véhémence en les qualifiant de "sans fondement".

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Emmanuel Macron va accorder une interview à la chaîne conservatrice Fox News
Mercredi, fait rare, le chef de l'État français a été invité à s'exprimer devant le Congrès (Sénat et Chambre des représentants réunis).

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL