Les radars privés mobiles seront déployés dès lundi sur les routes

Dominique Dufresne
Avril 20, 2018

Dans un département pour commencer: celui de l'Eure, avant d'étendre, en principe, le dispositif en 2019 et assurer une couverture complète du territoire du territoire d'ici fin 2020. Testée depuis un an en Normandie, elle a la particularité d'être conduite, non plus par des gendarmes ou des policiers, mais par un salarié d'une société privée, ce qui fait bondir certaines associations d'automobilistes.

Seven Seconds annulée par Netflix
L'histoire d'un fait divers qui embrase une ville américaine après qu'un adolescent noir eut été tué par un policier blanc n'aura pas de suite.

Le dispositif sera ensuite étendu région par région à l'ensemble du territoire. Selon l'organisme, "toute la France sera couverte mi-2019".

Nice : la rocambolesque fugue d'un enfant de 3 ans
Cependant, elle compte faire tout son possible pour que cet incident n'arrive plus et les enfants soient en sécurité. L'enfant ne fréquentant pas régulièrement la garderie, l'école n'y avait pas prêté attention jusque-là.

Pour le délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe, sur franceinfo, ces radars vont permettre " de réduire le nombre d'accidents ". "Il n'y aura pas une poussée " pour qu'"on mette le plus d'amendes possible", a ajouté M. Collomb lundi sur Public Sénat, martelant que la société ne serait "pas rémunérée au nombre de PV " mais qu'il y aurait "un forfait fixé d'avance ". Les nouvelles voitures radars privatisées rouleront environ 8 heures par jour, de quoi passer de 2 millions à 12 millions de flashs par an!

Coopération Côte d'Ivoire -France : Ouattara reçu à l'Elysée demain
La France, on le sait, est un partenaire privilégié de la Côte d'Ivoire en matière de coopération économique. Macky SALL , Président de la République du Sénégal sur le coup de 18h.

L'externalisation des contrôles de vitesse routiers avait également été critiquée en début d'année par l'association 40 millions d'automobilistes, qui avait estimé que cette "privatisation des radars embarqués " n'avait "d'autre but que de générer " d'importants revenus pour l'État, sans avoir "un quelconque effet positif sur la sécurité routière ". La nouvelle voiture radar va pouvoir traquer en toute discrétion les excès de vitesse sur nos routes. La sécurité routière a mis en ordre de marche 26 voitures toutes équipées sur le terrain.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL