Nouveau rappel de la Banque mondiale — Modèle économique

Elisee Touchard
Avril 19, 2018

Aux yeux des économistes de la Banque mondiale, le modèle fondé sur la demande intérieure, en particulier l'investissement public, risque de ne pas produire de résultats en l'absence d'une forte augmentation de retombées positives des investissements et de la productivité: " La croissance observée au cours des 20 dernières années a essentiellement résulté de l'accumulation de capitaux publics, parfois dans le cadre d'opérations conjointes donnant lieu à des investissements étrangers directs dans les entreprises d'Etat qu'il sera difficile de soutenir sans accroissement de la productivité locale des facteurs ". Nous sommes encore loin des niveaux d'avant la crise, souligne Albert Zeufack, économiste en chef de la Banque mondiale pour la Région Afrique. D'après le nouveau rapport, lorsque l'électricité est disponible, la qualité fait défaut. Selon Albert Zeufack qui a était l'orateur principal, trois leçons peuvent être tirées de ce rapport.

La croissance démographique de l'Afrique subsaharienne s'élevant à 2,7%, la croissance économique est tout juste suffisante pour que le revenu par tête augmente légèrement, a expliqué M. Zeufack lors d'une conférence de presse.

Les solutions existent, à en croire les économistes, à travers le système solaire hors réseau, les mini-réseaux ainsi que le réseau traditionnel hydroélectrique avec de nouveaux types de compteurs.

4 départements testent le remboursement de psychothérapies de soutien — Dépression
En temps normal, le prix d'une consultation chez un psychologue ou un psychothérapeute s'élève à 50 euros en moyenne. Elle pourra être complétée, le cas échéant, par 10 séances de psychothérapie structurée de 45 minutes.

Tandis que l'Afrique centrale stagne, trop dépendante de ses matières premières.

Dakar, 18 avr (APS) - La croissance économique de de l'Afrique subsaharienne devrait atteindre un taux de 3,1% en 2018 et s'établir en moyenne à 3,6¨% jusqu'en 2020, a indiqué, mercredi, à Dakar, l'économiste en chef de la Banque mondiale, Albert Zeufack, selon qui les pays concernés doivent travailler à approfondir les réformes macroéconomiques et structurelles pour atteindre des niveaux de croissance plus élevés et soutenus.

Si les pays de l'Uemoa, tirés par le Sénégal et la Cote d'ivoire, sont cités pour "conserver une croissance solide", il n'en est pas de même dans la zone CEMAC, dont les économies restent plombées par la basse des prix du brut.

Atteint de sclérose en plaques, Tariq Ramadan peut être soigné en prison
La femme a également donné aux enquêteurs une robe tachée du sperme de Ramadan. Tariq Ramadan change sa stratégie de défense.

Les prévisions de croissance tablent sur la stabilité des cours des hydrocarbures et des métaux, et sur la mise en œuvre, dans les pays de la région, de réformes visant à remédier aux déséquilibres macroéconomiques et à stimuler l'investissement. Les perspectives de croissance se sont améliorées dans la plupart des pays d'Afrique de l'Est, à la faveur de l'amélioration de la croissance du secteur agricole, après plusieurs épisodes de sécheresse, et de la remontée des crédits du secteur privé.

"L'alourdissement du fardeau de la dette et l'exposition croissante aux risques de marchées suscitent des inquiétudes à propos de la viabilité de la dette", a-t-il fait valoir. A cette occasion, l'échange a également permis de mesurer le rôle que peut jouer l'innovation technologique dans le développement du continent africain.

Les rappeurs Bigflo & Oli reversent 100 000 euros au Secours populaire
Les frères Ordonez ont reversé les bénéfices entièrement au Secours populaire, comme ils l'ont annoncé sur les réseaux sociaux. Le 8 décembre 2018, ils se produiront à Bercy dans la plus grande salle de France.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL