L'équipementier chinois des télécoms ZTE menacé d'asphyxie par l'embargo américain des puces

Dominique Dufresne
Avril 18, 2018

Officiellement, Washington reproche à ZTE de ne pas respecter ses engagements dans l'accord de règlement du contentieux concernant l'exportation interdite par les Etats-Unis de technologies américaines vers l'Iran.

"Le ministère du Commerce suivra attentivement cette affaire et il est prêt à prendre les mesures nécessaires pour sauvegarder les droits et les intérêts légitimes des entreprises chinoises", a indiqué un porte-parole du ministère.

Le gouvernement américain enquêtait sur ZTE depuis la publication en 2012 par Reuters d'informations montrant que l'équipementier chinois avait signé des contrats de livraison de produits et de logiciels américains à TCI, le principal opérateur télécoms iranien, et à une filiale du consortium qui le contrôle, pour des millions de dollars.

NBA Playgrounds 2 : le jeu officiellement annoncé, découvrez le premier trailer
NBA Playgrounds 2 continuera de mettre en avant les plus grands joueurs du sport. Il suit l'actualité grâce à son compte Twitter .

"Il est à espérer que les États-Unis appliqueront la réglementation conformément à la loi et mettront en place un cadre légal stable et équitable pour les entreprises", réclame Pékin. La cotation de ses actions a été suspendue mardi sur les Bourses de Hong Kong et de Shenzhen. Dans une lettre à ses salariés, le patron du groupe a admis que ZTE se trouvait dans "une situation internationale compliquée".

Les équipements ciblés comprenaient des routeurs, des microprocesseurs et des serveurs qui peuvent être utilisés pour crypter des données.

En 2017, les autorités américaines avaient également affirmé que ZTE avait réalisé des transactions de plusieurs " centaines de millions de dollars " entre 2010 et début 2016, tout en ayant conscient de leur caractère illicite et tentant même de les dissimuler.

Russie : quand un ours bien vivant donne le ballon à l'arbitre
L'ours brun se dresse sur ses pattes et joue avec le ballon avant de le confier à l'arbitre. Comme on peut le voir sur la vidéo, l'arbitre était loin d'être serein.

Mais les enquêteurs du département américain du Commerce ont dit avoir découvert que l'entreprise chinoise avait fait de nouvelles fausses déclarations relatives aux mesures censées avoir été prises contre des dirigeants de la compagnie. Cette suspension des exportations signifie que ZTE ne peut plus intégrer de composants électronique dans ses produits. Elle va avoir un impact considérable sur les activités de ZTE tant dans les équipements de réseaux que dans les téléphones mobiles.

Le Centre national de cybersécurité (NCSC) a estimé dans un communiqué que l'utilisation d'équipements et de services de ZTE faisait courir un risque à la sécurité nationale du Royaume-Uni.

La guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine frappe de plein fouet ZTE.

Le Roi du Maroc: Vers un retour au Royaume
La presse marocaine affirme par ailleurs qu'il est attendu le 23 avril à Brazzaville, au Congo, pour participer à un sommet sur le climat.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL