Facebook pointe du doigt Twitter et Google : " eux aussi collectent vos données "

Elisee Touchard
Avril 18, 2018

Facebook explique dans un post de blog lundi 16 avril comment le réseau social collecte des données bien au-delà de sa base d'utilisateurs, même de ceux qui n'ont aucun compte.

Dans un billet de blog, David Baser, Product Management Director du groupe, évoque principalement la récupération par Facebook de données d'autres sites et applications ayant recours à des outils estampillés Facebook. Il tente également de dédramatiser la chose via la stratégie de "tout le monde le fait": "Twitter, Pinterest et LinkedIn ont tous des boutons Like et Share invitant les gens à partager des choses sur leurs services". Il avait été menacé en février 2016 après que le réseau social ait supprimé des milliers de comptes liés à l'organisation terroriste. Une explication dans la foulée du scandale Cambridge Analytica, et qui intervient en amont de l'entrée en vigueur du règlement européen sur la vie privée qui implique un consentement des internautes sur la collecte de données. Facebook justifie cette augmentation par des " menaces spécifiques pour sa sécurité, liée à sa fonction de fondateur, de président et de directeur général ". Mais ce que l'on sait moins, c'est que Facebook collecte aussi des données même lorsque vous êtes déconnecté du réseau social ou que vous n'y avez pas de compte. Et la collecte est large, puisque les boutons " J'aime " et " Partager " s'affichent dans d'innombrables sites Web. Sur ce point le réseau social commence par rappeler que " de nombreux sites et services utilisent les services de Facebook pour rendre leur contenu et leurs publicités plus attrayants et pertinents ". Enfin Facebook admet que dans certaines conditions il peut connaître les sites que vous venez de visiter, officiellement sous couvert de sécurité: " nous utilisons aussi l'information que nous recevons de sites et applications pour aider à protéger la sécurité de Facebook. Facebook exige en outre que son PDG utilise son avion privé pour ses déplacements personnels, pour 1,5 million de dollars en 2017, ce qui porte le total à 8,8 millions de dollars, l'équivalent de 7,1 millions d'euros.

A 5 ans, elle s'échappe du domicile de sa grand-mère et tente de prendre le train — Insolite
Deux voyageuses sur le quai se rendent alors compte qu'elle n'est accompagnée d'aucun adulte. A pied, elle a parcouru le trajet toute seule avec d'essayer de grimper dans un train.

À nouveau, David Baser en profite pour dire que d'autres entreprises " obtiennent également des informations de la part des applications et des sites qui les utilisent ". Les cookies nous aident à compter le nombre de visiteurs uniques.

Ces précieuses données permettent aussi de renforcer le matraquage publicitaire.

La Chine va supprimer des restrictions pour les étrangers — Automobile
Dans un communiqué, Nissan a déclaré qu'il "surveillerait l'évolution du cadre réglementaire et agirait en conséquence". Airbus et Boeing n'ont pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire de Reuters.

Un juge américain a déclaré ce mardi recevable une demande de plainte en nom collectif visant le système de reconnaissance faciale utilisé par le réseau social depuis 2010 afin d'identifier les personnes sur une photo. Si ce n'est pas le cas, alors nous pouvons leur montrer une pub pour les encourager à s'inscrire.

Le recours des parents de Vincent Lambert examiné ce jeudi
Victime à 32 ans d'un accident de voiture, Vincent Lambert est depuis bientôt 10 ans dans un état pauci-relationnel. Il n'avait pas laissé de directives anticipées écrites quant à sa fin de vie.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL