Syrie: l'OIAC va poursuivre sa mission d'enquête sur l'attaque chimique présumée

Dominique Dufresne
Avril 17, 2018

"Je ne suis pas au courant d'un tel incident", a affirmé un porte-parole de l'armée israélienne, interrogé par l'AFP sur des rumeurs selon lesquelles il pourrait s'agir d'une attaque israélienne. Envoyés par l'Onu, les experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques sont arrivés la veille à Douma pour mener une enquête sur les accusations d'utilisation d'armes chimiques du 7 avril 2018.

"La Russie et la Syrie n'ont pas encore autorisé l'accès à Douma". Les experts de l'OIAC ont pour mandat d'enquêter mais pas d'en identifier les auteurs.

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont bombardé dans la nuit de vendredi à samedi des sites militaires syriens, prétextant cette agression par une supposée attaque chimique contre des populations civiles. "Les États-Unis soupçonnent par ailleurs la Russie d'avoir manipulé le site de Douma pour empêcher la découverte de preuves".

Bas Dost prend sa retraite internationale — Officiel
Dost avait été titularisé contre l'Angleterre le mois passé pour les débuts du nouveau sélectionneur Ronald Koeman. Ce jour là, l'ancien joueur du SC Heerenveen était resté sur le banc lors de l'intégralité de la rencontre.

Une attaque, menée sans concertation avec l'ONU, qui a beaucoup peiné les Russes.

" Cela soulève de sérieuses questions sur la capacité de la mission d'enquête de faire son travail", a-t-il ajouté.

Moscou, grand allié du régime syrien, s'est engagé à " ne pas s'ingérer " dans le travail de la mission de l'OIAC, officiellement invitée par les autorités de Damas qui nient toute responsabilité dans le drame de Douma.

Un penalty sifflé... pendant la mi-temps !
Dans les derniers instants de la première période, un joueur de Fribourg commet une main dans sa surface. Dernier épisode en date: un penalty sifflé une fois que les joueurs avaient quitté la pelouse.

Mais, déjà, le Royaume-Uni accuse le régime syrien et la Russie d'entraver l'accès au site touché à Douma que ne peuvent pas encore visiter les membres de la mission de l'OIAC. "La Russie et la Syrie doivent coopérer", a déclaré lundi l'ambassade britannique à La Haye dans un tweet. Dans la capitale syrienne, fief du régime, des milliers de personnes ont envahi hier la place des Omeyyades, fermée à la circulation pour l'occasion, brandissant drapeaux syriens et portraits du président Assad pour dénoncer les frappes occidentales.

Durant cette même réunion, l'ambassadeur français Philippe Lalliot a asuré que "la priorité" était de "donner les moyens au Secrétariat technique (de l'OIAC) d'achever le démantèlement du programme syrien".

La base militaire d'Al-Chaayrate, considérée par le Pentagone comme une source d'approvisionnement possible en armements chimiques, avait été frappée en avril 2017 par 59 missiles Tomahawk lors d'une opération américaine, en représailles à une attaque au gaz sarin attribuée aux forces syriennes.

Allemagne Un enfant découvre un trésor danois du Xe siècle
A l'origine de cette trouvaille: un archéologue amateur Rene Schön et l'écolier Luca Malaschnitschenko âgé de 13 ans. Le trésor est composé de centaines de pièces, de perles, d'un marteau de Thor , de broches et d'anneaux brisés.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL