Un juge décide qu'un bébé prénommé "Jihad" s'appellera "Jahid"

Dominique Dufresne
Avril 16, 2018

Ce nourrisson né le 2 août denier d'un couple de jeunes parents vivant à Léguevin (Haute-Garonne) avait été déclaré à l'état civil de la ville rose et la mairie en avait ainsi effectué le signalement auprès procureur de la République. En arabe, le terme "Jihad" signifie effort ou encore lutte. Mais pour le grand public, ce nom a toujours un sens péjoratif, car il est souvent associé au terrorisme et à la "guerre sainte".

Le RPG tactique annoncé sur Nintendo Switch au Japon — Valkyria Chronicles Remastered
Lors du SEGA Fes, l'éditeur a évoqué la suite des projets concernant ces deux expériences au Japon. Je vous rappelle la bonne nouvelle: l'arrivée du premier Valkyria Chronicles sur Nintendo Switch .

En novembre à Nice (sud de la France), la mairie avait elle aussi saisi la justice après la naissance d'un garçon déclaré à l'état civil sous le nom de "Mohamed, Nizar Merah", identique à celui du jihadiste auteur d'une tuerie à Toulouse et Montauban en 2012, et dont le frère est actuellement jugé à Paris pour complicité d'assassinat. D'après le quotidien 20 Minutes citant une information du site actu.fr, le tribunal de grande instance a annulé vendredi la mention Jihad sur l'état civil.

Mauvais temps en Ontario: 500 accidents à Toronto et des pannes d'électricité
Plus de 250 vols ont été annulés dans les deux principaux aéroports de Toronto en raison du verglas. Dans les régions québécoises situées plus au nord, plus de 15 centimètres de neige sont attendus.

Il a décidé d'inverser deux voyelles pour renommer un bébé.

Etats-Unis : deux hommes noirs sont arrêtés dans un café Starbucks
Filmée par une cliente d'un Starbucks de Philadelphie, en Pennsylvanie, elle a massivement été relayée sur le réseau social. Le PDG de la chaîne de café, Kevin Johnson, a ainsi présenté ses excuses " aux deux hommes qui ont été arrêtés ".

A lire aussi: Vous avez déjà cru tout entendre? Les transmissions au parquet pour un changement de prénom sont très rares. Cette décision fait suite à l'article 57 du Code civil stipulant que les parents sont libres d'appeler leu enfant comme ils le désirent, mais cela ne doit pas aller à l'encontre de ses intérêts. Il attribue, le cas échéant, à l'enfant un autre prénom qu'il détermine lui-même à défaut par les parents d'un nouveau choix qui soit conforme aux intérêts susvisés.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL