Syrie. Trump veut le retour des forces américaines " dès que possible "

Margot Aubert
Avril 16, 2018

"Dans son communiqué de dimanche, la Maison Blanche rappelle que la mission des forces américaines en Syrie est " d écraser complètement ISIS (acronyme anglais de l'organisation État islamique, NDLR) et créer les conditions qui empêcheront son retour ". La ville de Douma, où se serait produit l'attaque aux gaz toxiques du 7 avril, est située dans la Ghouta orientale, une région aux portes de la capitale syrienne, désormais "nettoyée" de tous ses rebelles, a annoncé l'armée syrienne samedi."Nous laisserons l'équipe faire son travail de manière professionnelle, objective, impartiale et loin de toute pression Les résultats de l'enquête infirmeront les allégations mensongères" contre Damas, a assuré le vice-ministre syrien.

Le président français a par ailleurs affirmé que Donald Trump était maintenant convaincu de la nécessité de maintenir la présence militaire américaine en Syrie.

Le mémo d'Apple contre les fuites... en fuite
L'impact d'une fuite dépasse les personnes qui travaillent sur un projet particulier - cela se ressent dans toute l'entreprise. Cette fuite n'a particulièrement pas plu aux responsables d'Apple , qui a retrouvé l'employé et licencié responsable.

L'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley a annoncé que les Etats-Unis prendraient dès lundi de nouvelles sanctions contre la Russie en lien avec l'utilisation présumée d'armes chimiques par le régime syrien. C'est ce qu'a déclaré, ce dimanche, la Maison Blanche.

Le président français avait aussi assuré que les partenaires occidentaux ont "regagné de la crédibilité au regard des Russes" après les récentes frappes menées par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France en représailles à une attaque chimique présumée sur Douma, imputée au régime de Damas. Le régime de Bachar al-Assad, soutenu par son indéfectible allié russe, a démenti toute implication dans l'attaque, dénonçant des "fabrications" rebelles. Le travail s'annonce compliqué pour les enquêteurs qui arrivent sur place plus d'une semaine après les faits, dans une zone passée depuis sous contrôle des troupes syriennes et de la police militaire russe. Les derniers combattants rebelles de Douma, ainsi que des civils ont été évacués samedi dans le cadre d'un accord de reddition signé le 9 avril, deux jours après l'attaque chimique présumée.

R. Lee Ermey, le sergent instructeur de "Full Metal Jacket", est mort
Cet ancien militaire a succombé à des complications d'une pneumonie, a précisé M. Lee Ermey a longtemps été été militaire pour les Marines, a rapporté The DC .

Les présidents américain Donald Trump et français Emmanuel Macron ont assuré avoir la preuve de l'utilisation d'armes chimiques à Douma. Une responsable de l'administration américaine a notamment précisé que les États-Unis avaient des informations " plus claires " sur une utilisation de chlore, mais aussi " des informations significatives " sur un usage de sarin.

Pendant cette intervention diffusée sur la télé BFM, la radio RMC et le site Mediapart, Emmanuel Macron a aussi écarté les éventuels procès en illégitimité auxquels s'exposeraient ces frappes effectuées hors du cadre de l'ONU, estimant que " c'est la communauté internationale qui est intervenue ". Ces frappes ont suscité l'indignation de la Russie et de l'Iran, alliés de Damas.

Riyad place Jérusalem et l'Iran en tête des priorités arabes
Elle a déclaré à la mi-mars ne disposer des fonds nécessaires que jusqu'à l'été, après la décision de Washington de ne plus la financer.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL