Etats-Unis : deux hommes noirs sont arrêtés dans un café Starbucks

Elisee Touchard
Avril 16, 2018

Filmée par une cliente d'un Starbucks de Philadelphie, en Pennsylvanie, elle a massivement été relayée sur le réseau social. On y voyait des agents de police, venus en nombre, menotter et embarquer deux hommes noirs.

La société américaine de cafés est au centre d'une vive polémique après que deux hommes noirs ont été arrêtés dans l'un de leur établissement, sans aucune raison valable. "Ils attendaient un ami, qui est arrivé alors que ses amis étaient embarqués menottés pour n'avoir rien fait. Toutes les personnes blanches se demandent pourquoi ça ne nous arrive jamais quand nous faisons la même chose". Selon elle, c'est une employée de Starbucks qui a appelé la police. Ces deux courtiers immobiliers voulaient juste passer un moment avec un ami. Cette supposition est une grande partie du problème. Tout le temps. Mais ni à vous ni à moi.

Sega annonce le retour de Shenmue 1 et 2 !
Néanmoins, sachez que ces remastered de Shenmue et Shenmue II sont attendus cette année. Shenmue I & II est donc prévu pour l'année 2018 sur PlayStation 4, Xbox One , PC.

Une manifestation s'est déroulée devant l'établissement dimanche. Toujours selon le commissaire, les deux hommes n'auraient pas commandé quoi que ce soit, mais auraient demandé à utiliser les sanitaires, ce que ne permet pas Starbucks, puisqu'il faut avoir consommé pour les utiliser.

Kevin Johnson a présenté dimanche ses "excuses à ces deux hommes qui ont été arrêtés", affirmant que "Starbucks s'oppose fermement à la discrimination et au délit de faciès" et décrivant l'incident comme "une situation décourageante" et l'arrestation comme "une issue répréhensible".

Riyad place Jérusalem et l'Iran en tête des priorités arabes
Elle a déclaré à la mi-mars ne disposer des fonds nécessaires que jusqu'à l'été, après la décision de Washington de ne plus la financer.

Si les deux hommes ont été relâchés par la police, ce n'est pas parce que l'équipe dirigeante du Starbucks avait fait amende honorable, mais parce que le café "n'était plus intéressé par une plainte ".

Le PDG de la chaîne de café, Kevin Johnson, a ainsi présenté ses excuses " aux deux hommes qui ont été arrêtés ".

L'enquête sur l'attaque chimique présumée à Douma se poursuit
Soumise à un siège asphyxiant pendant 5 ans et à des bombardements très violents du régime depuis le 18 février, la ville est ravagée.

Il a ajouté que l'entreprise "a immédiatement lancé une enquête intégrale sur les pratiques [de nos employés]", précisant que Starbucks travaillera avec des experts extérieurs et des figures communautaires pour comprendre et améliorer leur pratiques.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL