Washington dit avoir la "preuve" qu'Assad a utilisé des armes chimiques

Dominique Dufresne
Avril 15, 2018

Le président américain, Donald Trump, l'avait annoncé cette semaine - et dans la nuit de vendredi à samedi, ces tweets sont devenus réalité: les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont lancé une série de frappes aériennes coordonnées contre des installations militaires du régime syrien.

La première ministre britannique Theresa May, qui a qualifié les frappes de "limitées et ciblées", a dit qu'elle les avait autorisées sur la base de renseignements confirmant l'utilisation d'armes chimiques lors de l'attaque qui a fait des dizaines de morts le 7 avril dernier à Douma.

La défense anti-aérienne syrienne est entrée en action contre "l'agression américaine, britannique et française", a rapporté la télévision d'Etat syrienne.

La Premier League dit non à l'arbitrage vidéo
Plusieurs clubs anglais avaient fait part de leur doute à ce sujet après plusieurs polémiques dans les Coupes. La VAR sera présente à la Coupe du Monde cet été, comme en Serie A la saison prochaine.

La France et ses partenaires reprendront, dès aujourd'hui, leurs efforts aux Nations unies pour permettre la mise en place d'un mécanisme international d'établissement des responsabilités, prévenir l'impunité et empêcher toute velléité de récidive du régime syrien. La Russie, qui soutient le régime de Damas, a vivement réagi par la voix de son ambassadeur aux Etats-Unis, Anatoli Antonov.

Après avoir exprimé la crainte d'une "escalade militaire totale", le patron de l'ONU Antonio Guterres a appelé à la retenue "dans ces circonstances dangereuses". "Elles vont réduire la capacité du régime à mener d'autres attaques contre le peuple de Syrie avec des armes chimiques", a affirmé le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jens Stoltenberg, dans un communiqué publié tôt samedi matin à Bruxelles.

Le chef d'Etat major américain a précisé qu'aucune autre opération militaire visant la Syrie n'était prévue à ce stade.

Syrie : l'OIAC va poursuivre sa mission d'enquête sur l'attaque chimique présumée
Le premier ministre Justin Trudeau a toutefois écarté la possibilité d'une participation canadienne aux frappes contre la Syrie. Selon des chiffres, aucune perte en vie en humaine n'est à déplorer. "Non, a-t-il soutenu.

"Nous avons été très précis et la réponse était proportionnée, mais, en même temps, ce fut une frappe lourde", a-t-il ajouté, précisant que les forces américaines avaient employé deux fois plus de munitions que l'an dernier.

"En 2013, le président Poutine et son gouvernement ont promis au monde qu'ils garantiraient l'élimination des armes chimiques de la Syrie". La Russie et la Syrie ont déploré l'"entrave" faire à cette organisation.

Les trois puissances occidentales ont notamment reçu le soutien de l'Arabie saoudite et de l'Allemagne. Mais pour un haut responsable du groupe rebelle islamiste Jaich al-Islam, ces frappes ne seront qu'une "farce" tant que M. Assad restera au pouvoir.

Résultat du Super Loto - Tirage du vendredi 13 avril 2018
A Cambrai par exemple, un couple a dépensé plus de 300 euros en tickets à gratter dans l'espoir de décrocher les millions en jeu. Le gain record au loto organisé par la Française des jeux , 24 millions d'euros, a été remporté le 6 juin 2011.

La Vice-présidente de la Coalition Nationale Syrienne Salwa Aksoi, a déclaré que toute éventuelle action militaire contre le régime d'Assad doit viser Assad et tous les criminels de guerre associés ainsi que les milices terroristes iraniennes.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL