BNP Paribas se renforce en Pologne

Dominique Dufresne
Avril 15, 2018

BNP Paribas annonce un accord avec Raiffeisen Bank International pour l'acquisition de l'essentiel des activités bancaires de Raiffeisen Bank Polska, qui seront fusionnées avec la filiale de BNP Paribas en Pologne, BGZ BNP Paribas. Le montant de l'opération s'élève à 775 millions d'euros.

Przemek Gdanski, directeur général de BGZ BNP Paribas, n'a pas caché combien cet accord était pour lui décisif: " c'est une opportunité pour nous de créer une banque de taille plus importante, plus profitable et plus efficace, une banque qui répondra pleinement aux besoins accrus de nos clients. La transaction ne vise toutefois pas l'activité prêts en devises.

Frappes occidentales en Syrie: Washington se dit "prêt à dégainer" à nouveau
Le nouveau texte russe demandait aussi l'arrêt "sans délai" de " l'agression " contre la Syrie. Nebenzia lors de la réunion d'urgence du Conseil de sécurité sollicitée par la Russie.

Comme le précise le communiqué de presse de la grande banque française, " grâce à la complémentarité des activités des deux banques, l'opération renforcera la position de BGZ BNP Paribas comme sixième banque sur le marché polonais ".

Raiffeisen Bank Polska est en effet active tant dans le segment des particuliers que des PME, que le corporate banking, l'affacturage et la banque privée.

France: des milliers de personnes manifestent en soutien aux zadistes à Nantes
Jeudi, Emmanuel Macron a fait passer le message apaisant: " Je souhaite que ceux qui ont un projet puissent le développer... Les organisateurs espéraient réunir 4 000 personnes à cette manifestation encadrée par un millier de policiers.

L'opération doit être finalisée au quatrième trimestre 2018. Elle devrait par ailleurs améliorer le bénéfice net par action du groupe de quelque 1% en 2020.

Syrie : l'OIAC va poursuivre sa mission d'enquête sur l'attaque chimique présumée
Le premier ministre Justin Trudeau a toutefois écarté la possibilité d'une participation canadienne aux frappes contre la Syrie. Selon des chiffres, aucune perte en vie en humaine n'est à déplorer. "Non, a-t-il soutenu.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL