Attaque au Mali : un Casque bleu tué, une vingtaine de blessés

Dominique Dufresne
Avril 15, 2018

Un casque bleu de l'Onu au Mali a été tué et plusieurs autres blessés samedi dans des attaques lancées contre un complexe de la mission de l'Onu et une base de 'armée française à Tombouctou, dans le nord du pays. Ainsi, que des riverains du site de la Minusma et des forces Barkhane, blessés par des balles perdues.

Tirs de roquettes, assaillants déguisés en casques bleus montés à bord de véhicules piégés, échanges de coups de feu...

Zidane aprés la victoire de Real contre la Juventus: " C'était la folie "
Mais à l'heure de jeu, Navas relâchait la balle devant Matuidi qui, opportuniste, marquait le troisième goal des visiteurs. Un retournement de situation d'autant plus incroyable que le Barça restait invaincu cette saison en Ligue des champions .

"Un des véhicules piégés a explosé, tandis que le second portant le sigle UN a pu être immobilisé", a ajouté le ministère. Le ministère malien a indiqué que l'attaque avait également fait une "dizaine" de blessés "côté Barkhane". "Les combats ont pris fin vers 18H30". Elle avait assuré que la situation était désormais "sous contrôle".

C'est la première fois qu'il y a eu une attaque de cette envergure contre la Minusma à Tombouctou.

Syria chemical attack 'staged' with help of foreign secret service: Russia
Russia said its experts found no trace of chemical agents. "We warned that such actions will not be left without consequences". Britain says Russia is behind the Salisbury poisoning, a charge Moscow denies. "We would have preferred an alternative path.

"C'est une attaque qu'on n'avait jamais connue".

Ces groupes ont dicté leur loi dans le nord du Mali de mars-avril 2012 jusqu'au déclenchement, en janvier 2013, d'une opération militaire internationale à l'initiative de la France.

Frappes occidentales en Syrie: Washington se dit "prêt à dégainer" à nouveau
Le nouveau texte russe demandait aussi l'arrêt "sans délai" de " l'agression " contre la Syrie. Nebenzia lors de la réunion d'urgence du Conseil de sécurité sollicitée par la Russie.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL