L'État envisage une reprise progressive de la dette (Le Maire) — SNCF

Elisee Touchard
Avril 14, 2018

Ce jeudi 12 avril, Emmanuel Macron s'est exprimé au sujet de cette mesure (décidée en janvier dernier) lors de l'interview accordée au JT de TF1 de 13h.

Les cheminots de la SNCF débutent leur troisième "round " de grève pour protester contre la réforme de l'entreprise. Tout en les accusant de mener un combat illégitime. Le Président, lui, poursuit sa trajectoire de réforme, sans bifurquer.

" "Vincent Bolloré soupçonné de " corruption d'agent public étranger " — France-Afrique
Quelques mois plus tard, Bolloré reçoit la concession du terminal à conteneur du port de Lomé au détriment de Jacques Dupuydauby . Deux jours avant cette révélation, Vincent Bolloré avait annoncé sa mise en retrait du groupe Canal+.

Dans un plaidoyer pour une " SNCF forte", il a ajouté que les syndicats à l'origine de la grève - CGT, Unsa, Sud et CFDT - avaient toute leur place dans le dialogue social, tout en les appelant à ne pas céder à de " fausses peurs ".

Voilà le message qu'a voulu faire passer Emmanuel Macron sur ce conflit social: la réforme est légitime, juste ("les Allemands ont fait la même") et garantira l'avenir de "l'entreprise SNCF". A l'inverse, les cheminots sont présentés comme se battant contre des moulins à vents ("on ne leur demande pas d'effort" car seul les nouveaux embauchés seront concernés par la perte du statut) et comme n'ayant pas le sens des réalités.

À cause de la Syrie, la menace d'un conflit USA-Russie refait surface
Les interventions que Donald Trump et Emmanuel Macron ont évoqué représente pour la Russie une escalade de la violence dangereuse. La tension entre la Russie et les États-Unis ne fait qu'augmenter depuis quelques jours.

Preuve supplémentaire pour le chef de l'Etat: l'exemple de La Poste où, "depuis 15 ans", les nouvelles embauches ne se font plus avec un statut particulier. Une comparaison qui a fait bondir ses opposants.

"Ce sera une entreprise publique". Reconnaissant quelques erreurs de communication, notamment les "facilités" de langage consistant à présenter les cheminots comme des privilégiés par rapport au reste de la population, Emmanuel Macron a rappelé que son propre grand-père exerçait cette profession. Une déclaration, affirmée et répétée pendant l'émission, qui n'est pas de nature à calmer la grogne des cheminots et de leurs syndicats.

Malcom annonce des discussions avec le PSG — Bordeaux
De là à vouloir rejoindre ce "grand club", il n'y a qu'un pas que seuls les dirigeants du Paris Saint-Germain peuvent décider. Le brésilien a déclaré sa flamme au club francilien sur BeIN Sports .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL