À quoi ressemble la nouvelle vie de Jawad Bendaoud ?

Dominique Dufresne
Avril 13, 2018

Les habitués des plages des Pyrénées-Orientales ne s'étaient pas trompés: C'est bien au Barcarès qu'avec compagne et enfant, Jawad Bendaoud, " le logeur de Daesh ", s'était réfugié après sa relaxe prononcée par le tribunal correctionnel de Paris le 14 février dernier.

Surtout, il continue à clamer son innocence. " Je ne suis pas un terroriste, je vous dis. Je vous jure sur mon fils que je ne savais pas qui était Abaaoud". "Franchement." Et de poursuivre: " Elle est foutu ma vie ". J'aurais foutu ma vie en l'air pour 150 balles? Depuis, l'homme s'est fait discret, mais admet dans un entretien à Libération que sa " notoriété " lui pèse. Tout le monde veut me shooter, raconte-t-il au quotidien. "La rumeur a couru que j'étais là".

Une mère avoue avoir tué ses filles — Loir-et-Cher
Présentée hier devant un juge d'instruction, elle a été mise en examen pour " homicides volontaires aggravés ". Placée en garde à vue jeudi, la mère de famille de 36 ans est en effet rapidement passée aux aveux.

Le jeune homme de 31 ans, originaire d'Épinay-sur-Seine, est terrifié à l'idée d'être à nouveau cloué au pilori par l'opinion publique.

Pour son avocat, Jawad Bendaoud devra quitter la France pour se faire oublier. Il cherche désormais une plume pour écrire sa biographie.

Emmanuel Macron supprime totalement les charges sur l'intéressement dans les PME
Enfin, Jean-Baptiste Danet de CroissancePlus évoque " un signal fort largement approuvé par les entrepreneurs de croissance ". Le Medef regrette pour sa part que le gouvernement ne baisse pas le forfait social pour toutes les entreprises.

Concernant les filles, il dit ne plus s'y retrouver, entre les photos nues d'inconnues sur Snpachat et les escort-girls qui lui offrent leurs services contre un peu de pub sur Internet: "Les moches, je les ignore. T-Max parce que c'est des grosses cylindrées".

Boko Haram a enlevé plus de 1.000 enfants depuis 2013 — Nigéria
Un haut cadre de l'organisation au Nigéria affirme que " ces attaques répétées contre des enfants, dans des écoles, sont impensables ".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL