La France a "la preuve" de l'utilisation d'armes chimiques, assure Macron — Syrie

Dominique Dufresne
Avril 13, 2018

"Paris agira " le temps voulu, de la manière la plus utile et efficace possible " contre un régime qu'on " ne peut pas laisser se croire tout permis ".

" Nous avons la preuve qu'il y a près de dix jours, des armes chimiques ont été utilisées, au moins du chlore et qu'elles ont été utilisées par le régime de Bachar al-Assad", a assuré le président français lors d'une interview télévisée.

Il faut "enlever les moyens d'intervention chimiques au régime", a répété le président français, en insistant sur le fait que d'éventuelles frappes interviendront "une fois que nous aurons vérifié toutes les informations".

À quoi va ressembler l'accouchement grand luxe qui attend Kate Middleton ?
Enceinte de neuf mois, Kate Middleton se prépare à donner naissance à son troisième enfant dans les prochains jours. Côté financier il faut tout de même compter 6 180 euros par nuit.

"Toute action ne contribuera qu'à déstabiliser davantage la région", a averti de son côté le président syrien Bachar al-Assad.

La chancelière allemande Angela Merkel a jugé jeudi "évident" que le régime syrien disposait encore d'un arsenal chimique après l'attaque imputée à Damas contre la ville de Douma, dans la Ghouta orientale.

"Evidemment, c'est l'attaque chimique qui nous a poussés à accepter" de partir, a déclaré Yasser Delwane, le chef du bureau politique de Jaich al-Islam, dont les combattants continuaient de quitter jeudi Douma pour rejoindre des zones rebelles dans le nord de la Syrie. "Cela aurait un effet extraordinairement destructeur sur tout le processus de règlement syrien", a indiqué Dmitiri Peskov jeudi. Il a indiqué que la ligne de communication avec les Etats-Unis, censée éviter tout incident aérien au-dessus de la Syrie, restait en service malgré les tensions croissantes entre Washington et Moscou et la probabilité de frappes américaines contre le régime de Damas.

Samsung Securities : l'erreur à 85 milliards d'euros
Un comptable de Samsung Securities a malencontreusement versé aux salariés 1000 actions de l'entreprise au lieu de 1000 wons. Pour décrire une grossière maladresse comptable, les Anglo-Saxons emploient une formule très imagée, fat finger error.

La France a la preuve que le régime syrien a eu recours à l'arme chimique à Douma, dans la Ghouta orientale, et décidera d'une action militaire en coordination avec les Etats-Unis, a déclaré Emmanuel Macron. "Aucune décision n'a été prise pour le moment".

En dépit de la présence cette année de la Pologne au Conseil de sécurité de l'ONU en tant que membre non permanent, les médias polonais n'accordent pas beaucoup d'attention au conflit syrien.

L'armée russe a d'ores et déjà averti qu'en cas de menace pour ses soldats elle riposterait "aussi bien contre les missiles que leurs vecteurs", avions de chasse ou navires.

Barça : Et maintenant, Umtiti agace aussi ses coéquipiers
Et alors que sa clause libératoire s'élève à seulement 60M€, le Barça aurait fait de sa prolongation de contrat une priorité. Sauf que les dirigeants sont choqués par les prétentions salariales de l'ancien Lyonnais.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL