Filière djihadiste de Lunel : quatre prévenus condamnés, le cinquième relaxé

Dominique Dufresne
Avril 13, 2018

Cinq personnes étaient poursuivis pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme". Les cinq prévenus qui comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Paris ont été condamnés vendredi à des peines allant jusqu'à sept ans d'emprisonnement.

Il s'agissait de tenter de comprendre le destin funeste de cette petite commune de l'Hérault qui a vu une vingtaine de ses jeunes partir vers la Syrie.

Arnaud Montebourg victime d'un accident : une image impressionnante
Mais plus de peur que de mal pour l'ancien homme fort du "Made in France", qui s'en sortirait sans blessures apparentes. Les policiers de la CRS autoroutière se sont rendus sur place afin de sécuriser les lieux de l'accident.

Le tribunal correctionnel de Paris a considéré que deux d'entre eux, Hamza Mosli et Jawad Salih, par leurs discours et leur diffusion de la propagande du groupe djihadiste Etat islamique, avaient encouragé les départs en Syrie. Ces deux hommes, Hamza Mosli et Jawad Salih, ont été condamnés respectivement à sept et cinq ans. "A aucun moment" ces deux hommes, qui "s'acharnaient à démontrer à quel point le jihad en Syrie était salutaire", n'ont pris leur part de responsabilité dans l'"émulation collective" jihadiste qui avait alors cours à Lunel, a déploré la représentante de l'accusation.

Deux des autres prévenus étaient accusés d'être des "revenants" de Syrie.

Un lien établi par les enquêteurs avec Nordahl Lelandais — Disparition d'Eric Foray
Eric Foray, 47 ans, a disparu en septembre 2016 dans la Drôme, depuis aucune trace de lui. Les enquêteurs sont parvenus à établir un lien avec Nordahl Lelandais.

Adil Barki, 39 ans, n'avait passé que quelques semaines en Syrie au sein du groupe jihadiste "L'armée de Mahomet", où il avait été affecté à l'intendance.

Enfin, le tribunal a relaxé Saad B., 29 ans, dont le frère Abdelkarim fut le premier à quitter Lunel en 2013.

" "Macron assure qu'il ira " au bout " de sa réforme de la SNCF
Le syndicat SUD-Rail a lui lancé le même jour une grève illimitée, reconductible par 24 heures en assemblée générale. Les syndicats vont créer une association pour gérer ces fonds qui seront redistribués aux grévistes.

Ce procès s'est déroulé en l'absence de la plupart des Lunellois partis en Syrie : une quinzaine font toujours l'objet de mandats d'arrêt et, parmi eux, une dizaine sont présumés morts, selon un dernier bilan de la préfecture.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL