Alimentation : ces 100 "aliments qui empoisonnent" !

Olivia Lacan
Avril 13, 2018

Des conseils sont notamment prodigués afin de débusquer les sucres, les sels, les additifs, les graisses, les nitrites ou bien encore les pesticides cachés. Elle conseille de se tourner vers les fruits et légumes bio, d'éplucher les fruits et légumes conventionnels et de brosser courgettes, aubergines et concombres, car " un passage sous l'eau ne suffit pas ". Dans un flacon de ketchup Heinz de 700 g, il y aurait huit tomates et 22 morceaux de sucre.

La lecture du dossier est anxiogène, mais elle vise aussi à donner des armes et des clés au consommateur en rapprochant chaque produit d'une série d'études internationales, dont celle publiée début 2018 dans le British Medical Journal, établissant un "lien sérieux" entre nourriture ultratransformée et risque de cancer. En effet, le sel est aussi invisible.

Emmanuel Macron supprime totalement les charges sur l'intéressement dans les PME
Enfin, Jean-Baptiste Danet de CroissancePlus évoque " un signal fort largement approuvé par les entrepreneurs de croissance ". Le Medef regrette pour sa part que le gouvernement ne baisse pas le forfait social pour toutes les entreprises.

Le magazine nous donne quelques exemples révélateurs comme une tranche de pain de mie qui se révèle être plus salée qu'un paquet de chips, ou encore la barre chocolatée qui renferme plus de graisse saturée qu'une tartine de rillettes! Au rayon cancérogénicité, le magazine alerte aussi sur la consommation trop fréquente de viande. La revue pointe aussi notre consommation de viande rouge qui ne doit pas dépasser les 500 grammes par semaine pour éviter un trop grand apport en fer, oligoélément qui en trop forte dose favoriserait le développement des cancers.

Autres produits incriminés: les additifs. Et c'est en grande partie le cas pour.les yaourts. Cette liste a vraisemblablement énervé l'Ania (Association des industries alimentaires), qui a expliqué que "les additifs ont d'abord été introduits pour conserver les aliments." . Pourtant, on retrouve "neuf additifs dans le yaourt Carrefour aux fruits recette crémeuse, sept dans le Taillefine aux fraises, et 12 dans le panier de Yoplait nature sur fruits".

Des nouvelles de Neymar — Paris SG
Si tout est en règle, il devrait faire son retour dans la ville Lumière la semaine du 23 avril. Opéré du cinquième métatarsien du pied droit il y a six semaines, Neymar est dans les temps.

Mais certains industriels ont trouvé une parade en incorporant colorants, édulcorants et "autres additifs" dans des mélanges ajoutés aux yaourts aux fruits. "Le mélange de fruits sert en somme de cheval de Troie pour contourner la loi", un "subterfuge" qui "dénature un produit simple et bon pour la santé" au départ.

De son côté, l'Ania, qui représente 17 000 entreprises françaises du secteur agroalimentaire, estime que ce dossier ne fait "qu'alimenter les peurs". Mais le chemin est encore long. Du coup, mieux vaut prendre le temps de passer au crible ce que l'on achète en supermarché, quitte à y rester une demi-heure de plus, plutôt que de se faire berner par l'industrie agroalimentaire, non?

Paul Ryan ne sollicitera pas de nouveau mandat — États-Unis
Il avait néanmoins indiqué qu'il discuterait de son avenir plus tard dans l'année avec sa conjointe. Cette fonction requiert de nombreux déplacements dans tout le pays.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL