Samsung Securities : l'erreur à 85 milliards d'euros

Elisee Touchard
Avril 12, 2018

Un comptable de Samsung Securities a malencontreusement versé aux salariés 1000 actions de l'entreprise au lieu de 1000 wons.

Stoke : Jesé n'est pas rentré
Interrogé sur le sujet, ce jeudi en conférence de presse, son entraîneur Paul Lambert a refusé de faire le moindre commentaire. Oui, Jesé, le joueur du Paris Saint-Germain, l'Espagnol, l'ancien du Real Madrid et frère de corps d' Hatem Ben Arfa .

Pour décrire une grossière maladresse comptable, les Anglo-Saxons emploient une formule très imagée, fat finger error. En leur offrant 1.000 actions à la place, pour une dépense totale de 86 milliards d'euros, il a au contraire commis une bourde monumentale aux conséquences désastreuses pour l'entreprise sud-coréenne.

Syrie : Donald Trump menace d'envoyer des missiles
En appui au président, le Pentagone s'est dit " prêt " à présenter des options militaires pour frapper en Syrie. "Que la Russie se tienne prête , car ils arrivent, beaux, nouveaux et 'intelligents!", a-t-il écrit.

Samsung Securities, filiale du géant coréen, Samsung a commis l'erreur du siècle en versant, par erreur, une quantité importante d'actions de l'entreprise, équivalente à 86 milliards d'euros, à 2000 de ses employés. Entre-temps, plusieurs des salariés concernés ont en profité pour revendre ces actions virtuelles. Pire encore, il a fallu près de 37 minutes au groupe pour arrêter la catastrophe. Les dégâts sont considérables. Si le titre du courtier a perdu jusqu'à 12 % en Bourse, son image est sérieusement écornée. Du côté du ministère des Finances, ce dernier réclame des pénalités à l'encontre de Samsung Securities et a l'intention de poursuivre ces employés qui ont revendu les titres. Quant aux employés un peu trop réactifs, ils seront poursuivis en justice.

Douma: La France a des preuves, frappera "en temps voulu", déclare Macron
La France a la preuve que le régime syrien a eu recours à l'arme chimique à Douma, dans la Ghouta orientale, et décidera d'une action militaire en coordination avec les Etats-Unis, a déclaré Emmanuel Macron .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL