Julien Coupat et Yildune Lévy relaxés — Procès Tarnac

Dominique Dufresne
Avril 12, 2018

Le tribunal correctionnel de Paris a prononcé, jeudi 12 avril, la relaxe de Julien Coupat, longtemps présenté par l'accusation comme le théoricien du groupe libertaire de Tarnac, et son ex-compagne Yildune Lévy pour les faits d'"association de malfaiteurs" et la dégradation d'une ligne SNCF.

Julien Coupat était présenté à l'époque des faits comme le chef et l'idéologue du groupe de militants anticapitalistes qui vivaient en communauté dans le village corrézien de Tarnac.

Initialement poursuivis pour terrorisme avant d'être jugés pour des délits de droit commun, les prévenus ont en revanche été reconnus coupables d'avoir refusé un prélèvement biologique mais ont été dispensés de peine.

Classement FIFA : Bond historique de la Tunisie, 14e mondiale
La Fédération internationale de football association (Fifa) vient de publier le classement mondial des équipes nationales de football du mois d'avril 2018.

Julien Coupat et Yldune Lévy sont relaxés.

Quelques jours plus tôt, les 7 et 8 novembre, des caténaires de lignes SNCF avaient été sabotées dans l'Oise, l'Yonne et en Seine-et-Marne, provoquant une véritable pagaille avec plus d'une centaine de TGV bloqués et 20.000 voyageurs en rade. "Le dommage causé est réparé, le trouble a cessé", a expliqué la présidente.

Des peines symboliques allant de 1000 euros avec sursis à 6 mois de prison ferme avaient été requises par le Procureur pour éviter aux huit prévenus, dont certains avaient déjà effectué plusieurs mois de détention provisoire, de retourner en prison. "C'est ce qui s'est passé", a salué Jérémie Assous, avocat de Julien Coupat, évoquant une "humiliation pour les services antiterroristes".

Honor 7A, du borderless à moins de 140 euros
Les deux modèles sont alimentés par une batterie de 3.000 mAh mais n'offrent pas la charge rapide car ils fonctionnent en USB 2.0. Les deux terminaux tournent sous Android Oreo avec la surcouche EMUI de Huawei à qui appartient la filiale Honor .

Les avocats de la défense avaient eux plaidé une relaxe générale en demandant notamment au tribunal de refuser d'avaliser "les méthodes" employées par l'antiterrorisme dans ce dossier.

"Pour moi, s'il y a une chose qu'il faut retenir (.) c'est qu'il ne faut jamais lâcher, il ne faut jamais cesser de se battre contre toutes les machines à broyer de l'antiterrorisme, jusqu'aux tractopelles à Notre-Dame-des-Landes", a réagi Yildune Lévy devant la presse.

Paris assigne Airbnb et deux autres plateformes devant les tribunaux
Pour l'ensemble de l'Hexagone, 450.000 hébergements figurent sur son site, un chiffre à comparer à 650.000 chambres d'hôtels. Dans Paris intra-muros, Airbnb compte 65.000 hébergements, contre 80.000 chambres d'hôtels.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL