Limitation de vitesse à 80 km/h: Philippe rappelle sa "détermination"

Dominique Dufresne
Mars 17, 2018

Édouard Philippe se rendra demain dans la Sarthe pour un déplacement consacré à la sécurité routière pour justifier sa décision contestée de ramener à 80 km/h la vitesse maximale sur les routes secondaires. Ils parlent de pompe à fric, mais le premier ministre précise que les recettes supplémentaires récoltées par les radars seront intégralement reversées aux centres de rééducation des blessés de la route.

Donald Trump accepte l'offre nord-coréenne de sommet
Le président américain s'était dit plus tôt convaincu que cette rencontre serait couronnée d'un " immense succès ". Trump est également revenu sur sa conversation téléphonique de vendredi avec son homologue chinois Xi Jinping.

Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a augmenté en février, avec 217 personnes tuées, soit 12 de plus qu'en février 2017 (+ 5,9 %), a annoncé vendredi 16 mars la Sécurité routière. Martelant sa "détermination" à appliquer comme prévu cette mesure controversée au 1 juillet, Edouard Philippe a assuré que le gouvernement ne menait "pas un combat contre les Français", "les automobilistes" ou "contre les ruraux". "40 km en passant de 90 à 80, c'est 2 minutes de perdues". "On voit bien (avec les chiffres de février) que ça piétine, et lui et son équipe savent que si cette mesure est mise en place, dans trois ou quatre mois il y aura des résultats", a-t-elle souligné à l'AFP.

Grande Mosquée de Bruxelles : le gouvernement rompt la convention avec l'Arabie saoudite
Une condition est mise: il incombe à la communauté musulmane elle-même d'élaborer l'un ou l'autre de ces programmes. La Grande Mosquée de Bruxelles est soupçonnée de promouvoir un islam radical.

Regrettant que le "plan global" du gouvernement soit parfois ramené à la seule mesure sur les 80 km/h, il a souligné qu'il n'y avait "pas que ça" dans ce plan.

L'Afrique entend capter une partie des fonds destinés à l'énergie solaire — ASI
Selon l'Agence française pour le développement (AFD), le taux d'électrification dans l'ensemble des pays du Sahel est d'environ 20%.

Durant sa visite, Edouard Philippe, accompagné de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a échangé avec plusieurs patients dont un homme victime d'un accident en janvier en Eure-et-Loire, sur une petite route, après avoir été heurté frontalement par un chauffard en état d'ébriété. "Et si j'aime ça, c'est parce que quand je pense qu'une mesure est bonne pour l'intérêt de mon pays, quand bien même elle est impopulaire, je l'assume", a-t-il insisté.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL