14 morts dans un naufrage — Grèce

Dominique Dufresne
Mars 17, 2018

Ce drame est le plus meurtrier dans la zone depuis la conclusion il y a deux ans de cet accord. L'embarcation de fortune contenait 21 personnes, selon les témoignages des trois rescapés qui ont regagné l'île d'Agathonissi à la nage.

Ils ont été renforcés par un bateau du Frontex, l'agence européenne des frontières. La nationalité des victimes n'a pas été précisée.

Trois migrants ont été secourus sur l'île d'Agathonisi, près des côtes turques.

La Russie expulse 23 diplomates britanniques et interdit le British Council
Dans cette affaire, " toute mention ou référence à notre président n'est rien d'autre que choquant et impardonnable ", a-t-il dit.

Les candidats à l'installation en Europe continuent toutefois de payer le prix fort dans la région: une femme et deux enfants, se sont ainsi noyés le 13 février dans le fleuve Evros à la frontière terrestre entre les deux pays, où les passages, notamment de Turcs fuyant les purges, s'intensifient.

Encore des personnes mortes en mer.

"Nous ne pouvons pas accepter que des enfants meurent dans la mer Egée (.) La solution est de protéger les gens, de mettre en place des procédures sûres et des routes sûres pour les migrants et les réfugiés, pour frapper les réseaux du trafic de personnes", a déclaré le ministre grec de la Migration dans un communiqué. Des centaines de réfugiés et migrants ont péri dans ses eaux depuis l'été 2015.

Limitation de vitesse à 80 km/h: Philippe rappelle sa "détermination"
Regrettant que le "plan global" du gouvernement soit parfois ramené à la seule mesure sur les 80 km/h, il a souligné qu'il n'y avait "pas que ça" dans ce plan.

"Ces morts sont le résultat de la politique de l'Europe forteresse", a dénoncé le militant pro-réfugiés Thanassis Kourkoulas lors d'une manifestation à Athènes contre l'accord UE-Turquie. Athènes dit vouloir éviter une reprise, jugée potentiellement déstabilisatrice, de l'exode des années 2015 et 2016.

Mais faute d'entente au sein de l'UE pour continuer à soulager la Grèce, ainsi que l'Italie, d'une partie de la charge migratoire induite par leur géographie, ce règlement a abouti au confinement des exilés arrivés après mars 2016 sur les îles grecques.

La plupart d'entre eux déposent en effet des demandes d'asile pour tenter d'éviter, ou de retarder leur renvoi, ce qui les expose à des mois d'attente. Leur séjour forcé alimente aussi tensions et mobilisations d'extrême-droite sur les îles concernées comme Samos, Lesbos, Chios, Leros et Kos.

Mandat d'arrêt contre une soeur du prince d'Arabie saoudite
Le garde du corps lui aurait notamment intimé l'ordre de s'agenouiller, les mains ligotées, pour baiser les pieds de la princesse. Mécontente, Hussat ben Salmane avait alors, selon la version de l'ouvrier, donné l'ordre à son garde du corps de le frapper.

Selon un expert grec de l'asile, le pacte avec la Turquie n'empêchera pas à terme la Grèce de devoir assurer le plus gros de l'accueil, moins de 20% des arrivants pouvant au final être renvoyés en Turquie, au risque sinon de contrevenir aux règles de protection des réfugiés.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL