La faune et la flore menacées d'extinction massive (WWF) — Climat

Dominique Dufresne
Mars 15, 2018

Il est donc primordial, comme le réaffirme la WWF, de "réduire nos émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, en sortant des énergies fossiles et en changeant nos modèles de production et de consommation " pour limiter le plus possible la disparition des espèces dans les années à venir.

" La biodiversité mondiale va souffrir terriblement au cours de ce siècle, à moins que nous fassions tout ce qui est en notre pouvoir " contre cela, prévient le Fonds mondial pour la nature (WWF). Une menace qui s'ajoute à d'autres fléaux tels que l'urbanisation, le braconnage et l'agriculture intensive.

Thierry Ardisson critiqué par Stéphane Guillon : l'animateur répond à son ancien chroniqueur
Ce mardi 13 février, l'ancien chroniqueur de Salut les Terriens et de France Inter était invité sur le plateau de C à Vous sur France 5 .

Des résultats obtenus grâce à la projection des changements climatiques sur quelque 80 000 espèces de plantes, d'oiseaux, d'amphibiens, de mammifères et de reptiles réparties dans 35 écorégions dites prioritaires, c'est-à-dire qui abritent "une grande partie de la biodiversité la plus remarquable".

Dans les zones étudiées, comme l'Amazonie, Bornéo ou l'Himalaya, les saisons aujourd'hui exceptionnellement chaudes devraient devenir la norme, parfois dès 2030, et même avec un réchauffement limité à +2°C. Pics de chaleur plus notables, moindres précipitations, sécheresses durables sont attendus en de nombreux endroits.

Une édition Collector dévoilée pour State of Decay 2
Jusqu'à quatre joueurs pourront ainsi s'entraider sur Xbox One et PC Windows 10. Little Nightmares - Complete Edition pour Nintendo Switch 39.99€.

Plus de la moitié de la surface (56 %) de ces zones resterait vivable à +2°C. Dans ce dernier scénario, la moitié des espèces qui peuplent actuellement les écorégions sont donc menacées d'extinction.

Les plantes devraient être particulièrement affectées, plus lentes à s'adapter, bougeant moins facilement. La capacité des espèces à bouger pour suivre leur climat de prédilection sera déterminante: pourront-elles suivre? Auront-elles, à l'arrivée, un endroit pour vivre? Conclusion: "Il faudra faire des efforts bien plus importants pour garder la hausse des températures à leur minimum absolu", insiste le WWF. Or les engagements climatiques pris à la COP21 par les pays pour réduire leurs émissions de GES "nous placent sur une trajectoire menant à un réchauffement de +3,2°C", rappelle le WWF.

V-Rally 4 s'élance à toute blinde pour mieux nous surprendre
Rallye en Afrique , à Sequoia Park ou au Japon et dans le reste du monde sur des pistes avec neige, glace ou boue au programme. Développé par Kylotonn Racing Games , studio français spécialisé dans les simulations de course tels WRC 7 et TT Isle of Man .

En outre, comme les gaz déjà émis vont continuer à réchauffer la planète, il faudra aussi prévoir des mesures de protection locales: corridors biologiques pour favoriser le déplacement des espèces, identification de zones de "refuge" en dernier ressort, restauration d'habitats. C'est également le cas du Sud-Ouest de l'Australie et de la Méditerranée, qui verraient un tiers de leurs espèces disparaître à +2°C.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL