Mort de Stephen Hawking : une brève histoire d'un génie

Felicite Anouilh
Mars 14, 2018

L'astrophysicien britannique Stephan Hawking est décédé mercredi à 76 ans.

Les médecins continuent à considérer sa longévité comme un mystère, la maladie restant incurable. Depuis sa parution, il s'est écoulé à plus de neuf millions d'exemplaires. Parallèlement, il prend goût à son travail et publie des livres à succès sur l'espace.

"Les passantes" mis en images pour célébrer la diversité des femmes
Un exercice réussi, sans jouer les juges accusateurs les clichés tombent avec humour, amenant à réfléchir sur la place de la femme dans notre monde moderne.

Cloué dans un fauteuil roulant, ne s'exprimant qu'avec l'aide d'un ordinateur, il livrait avec simplicité l'histoire du Big Bang, dissertait sur la technologie aussi et pensait que c'est elle qui parviendrait à tirer la Terre de ses crises climatiques.

Il souffrait depuis ses 21 ans d'une maladie dégénérative paralysante, la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot.

Les saisies de cocaïne ont explosé en 2017
Comme chaque année, 2017 a également offert son lot de prises exotiques par les douaniers. Au total, les douaniers ont mis la main sur près de 100 tonnes de stupéfiants.

Cela commence par une perte de la capacité à bouger les bras, les jambes. Il avait consacré sa vie à percer les secrets de l'univers et à populariser l'astrophysique, au point d'en devenir une star.

Bref, Hawking était devenue une vraie figure populaire. Il avait en effet défié les prédictions selon lesquelles il n'avait que quelques années à vivre après avoir développé cette maladie au début des années 1960. "Il nous manquera toujours", ont également écrit ses enfants dans un communiqué transmis ce mercredi à l'agence Press Association.

Décès d'un handicapé agressé pour une cigarette — Seine-Maritime
L'Elbeuvien se sentant de plus en plus mal appelle à l'aide et est hospitalisé au Feugrais, l'hôpital le plus proche. L'autopsie prévue demain "devrait permettre d'y voir plus clair sur les causes de la mort", a expliqué le procureur.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL