Il reçoit sa jambe amputée en guise d'oreiller : deux médecins suspendus

Olivia Lacan
Mars 13, 2018

En effet, nous pouvons voir un patient sortir d'une ambulance, allongé sur une civière, la tête sur une jambe coupée, jambe qui s'avère être la sienne.

Décès d'un handicapé agressé pour une cigarette — Seine-Maritime
L'Elbeuvien se sentant de plus en plus mal appelle à l'aide et est hospitalisé au Feugrais, l'hôpital le plus proche. L'autopsie prévue demain "devrait permettre d'y voir plus clair sur les causes de la mort", a expliqué le procureur.

Le patient identifié comme Ghanshyam, 28 ans, a été grièvement blessé dans un accident de bus. Mais, lorsque ses proches arrivent peu après l'opération, c'est la stupeur.

Vous aurez désormais une heure pour effacer vos messages — WhatsApp
Un champ " ce message a été supprimé " reste visible du destinataire qui verra donc que vous lui avez envoyé du contenu. A noter également qu'un message supprimé laissera malgré tout une trâce dans le fil de discussion.

Deux médecins indiens ont été suspendus après que la jambe amputée d'un patient a été utilisée pour lui servir d'oreiller, ont annoncé dimanche les autorités hospitalières locales. Sa propre jambe lui sert d'oreiller. "Quand nous sommes arrivés à l'hôpital, nous avons vu que sa jambe avait été utilisée comme oreiller", a déclaré l'un d'eux, Janaki Prasad. Mais les médecins qu'ils ont sollicités ont refusé, car il n'y avait tout simplement plus d'oreiller, et leur ont suggéré d'aller en acheter un eux-mêmes au marché du coin.

La maladie très dangereuse qui nous menace — Maladie X
En d'autres termes, les scientifiques veulent pouvoir déployer rapidement un processus qui fonctionne pour n'importe quelle nouvelle maladie inconnue.

Un responsable de l'hôpital a été forcé de réagir après le tollé provoqué par ces images sur les réseaux sociaux. D'après Sadhna Kaushik, un responsable de l'hôpital Maharani Laxmibai à Jhansi, dans le centre du pays, un comité de quatre personnes a été mis en place afin de connaître le ou les personnes ayant posé la jambe amputée sous la tête du patient. "Des mesures fermes vont être prises s'il s'agit d'une faute de notre personnel", a-t-il renchéri sur les propos relayés par 7sur7.be. L'Etat d'Uttar Pradesh, qui compte 200 millions d'habitants, est l'un des plus pauvres du pays, et les malades doivent souvent attendre pour le moindre traitement. L'année dernière, des enfants sont morts à la suite d'un manque d'oxygène.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL