Sondage : 12% des femmes ont déjà subi un viol

Dominique Dufresne
Février 23, 2018

Quarante-trois pour cent des femmes françaises affirment avoir subi des caresses ou des attouchements sexuels non consentis, et 12 % se déclarent victimes de viols, selon une enquête de l'Institut français d'opinion publique (IFOP) et de la Fondation Jean-Jaurès réalisée en février sur un échantillon représentatif de 2 167 femmes et révélée par Franceinfo. Franceinfo vous détaille les principaux enseignements à tirer de cette étude. "Dans les années 1950-1960, les femmes socialisées avaient intégré les caresses sans leur consentement comme de l'ordre du banal", explique Alice Debauche, chercheuse associée à l'unité démographie, genre et sociétés de l'Institut national d'études démographiques (Ined), interrogée par Franceinfo.

Comment expliquer ces résultats? "Sur le temps long, on observe que les femmes les plus jeunes, les générations les plus jeunes déclarent plus que les autres les violences sexuelles".

Rachel McAdams serait enceinte de son premier enfant à 39 ans
L'actrice de Mean Girls est apparue publiquement pour la dernière fois en septembre, sur le tapis rouge du Toronto Film Festival. Mais malgré leur discrétion, le couple filerait le parfait amour et s'apprêterait donc à accueillir son premier enfant.

"Le seuil de tolérance à la violence descend, appuie encore la sociologue".

L'étude permet également de battre en brèche quelques idées reçues sur les agressions sexuelles. Dans la plupart des situations, il s'agit du conjoint ou d'un membre de la famille. Or, aujourd'hui, ce n'est plus le cas, et les femmes hésitent moins à en parler. Et dans 36% à 48% des cas, le viol a lieu au domicile de la victime. "La représentation classique du violeur inconnu dans un parking la nuit est fausse. Certes, ils existent et il faut les dénoncer, mais il ne faut pas que cela cache la réalité d'un phénomène qui est celui d'une vie familiale et quotidienne".

À 67 ans Jane Seymour pose pour Playboy totalement assumée
A 67 ans, elle n'a absolument rien perdu de son sex-appeal devant un objectif d'appareil photo. J'ai récemment été photographiée et interviewée chez moi par 'Playboy'.

Et cette augmentation s'explique par une réelle libération de la parole. Et les résultats montrent aussi que le dépôt de plainte reste extrêmement rare: elles ne sont qu'entre 11% et 19% à l'avoir fait. Selon l'enquête, dans 78 à 88%, le violeur est connu de la victime.

Aussi, par gêne, parfois par culpabilité ou parce qu'elles ne savent pas forcément vers qui se tourner, beaucoup de victimes se murent dans le silence: seules 38% ont parlé de cet événement douloureux à un ou des proches. En plus des séquelles psychologiques et physiques que de telles violences occasionnent, les conséquences peuvent être fatales: entre 32% et 44% des femmes qui ont été violées ont pensé à se suicider, et entre 16% et 27% ont même fait une tentative de suicide, rapporte les auteurs de l'étude.

Louis Sarkozy a entamé des démarches pour devenir un citoyen américain
Mais si tu es seul chez-toi et que tu prends de la cocaïne ou de la métamphétamine, tu ne fais de mal à personne. Il a pris sa décision. "C'est un peu plus controversé de le dire, mais c'est ce que je pense." .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL