De nouvelles poursuites contre Paul Manafort — Enquête russe

Dominique Dufresne
Février 23, 2018

Les investigations avancent. Le procureur spécial américain Robert Mueller, qui conduit l'enquête sur l'ingérence russe dans l'élection américaine de 2016, a inculpé jeudi Paul Manafort, ex-directeur de campagne de Donald Trump, et son ancien associé Rick Gates pour fraude bancaire et fiscale.

L'acte d'accusation détaille 32 nouveaux chefs d'inculpation, concernant des faits présumés de fraude fiscale et de dissimulation de comptes bancaires à l'étranger. Fin octobre, Robert Mueller avait retenu contre Paul Manafort et Richard Gates douze chefs d'accusation, dont blanchiment, fausses déclarations et non déclaration de comptes détenus à l'étranger. Manafort et Gates sont déjà inculpés pour des infractions similaires.

Manafort est maintenant accusé de blanchir 30 millions de dollars d'argent par l'intermédiaire de comptes offshore, en hausse par rapport à l'allégation initiale qui l'accusait de blanchir 18 millions de dollars.

SSB. for Nintendo Switch : Une rumeur et un possible indice
L'insider de chez Nintendo est une source sûre car ses informations se révèlent toujours vraies. Réponse dans quelques mois, voire moins, avec un peu de chance.

L'avocat a travaillé à Londres au sein du cabinet international Skadden, Arps, Slate, Meagher & Flom, qui a effectué un intense lobbying en faveur du président ukrainien soutenu par Moscou, Viktor Ianoukovitch.

Paul Manafort a dirigé de juin à août 2016 l'équipe de campagne de Donald Trump, dont il a été écarté quand sa proximité avec les intérêts russes en Ukraine a été révélée.

"Un porte-parole a insisté sur le fait que Manafort est innocent des accusations". Ils sont accusés d'avoir monté un système complexe permettant de ne pas déclarer au fisc américain une grande partie de leurs millions de dollars de revenus.

Andrea Raggi est certain de finir 2e de Ligue 1 — AS Monaco
Néanmoins, Andrea Raggi reconnait que "la guerre pour le podium durera jusqu'au bout ". C'est à dire au terme de la 38e journée prévue le 19 mai 2018.

Selon le document, M. van der Zwaan a affirmé aux enquêteurs avoir parlé pour la dernière fois à une certaine personne en 2014, alors que sa dernière conversation avec cette personne datait de septembre 2016.

" Manafort et Gates ont obtenu frauduleusement plus de vingt millions de dollars de prêts en gonflant faussement les revenus de Manafort et de son entreprise et en ne divulguant pas la dette existante pour pouvoir prétendre aux prêts", indique l'acte d'accusation. Les deux hommes, laissés en liberté mais soumis à un strict contrôle judiciaire, ont rejeté les accusations qui les visent.

Le nombre d'inculpations augmente à mesure que l'enquête du procureur spécial avance.

Divers : les galères d'Hervin Ongenda
Lors de son prêt à Bastia, en 2014, Ongenda s'était déjà sabordé par son manque de discipline sous les ordres de Claude Makelele . Il restera dans l'histoire comme le passeur décisif sur la talonnade magique de Zlatan Ibrahimovic lors de PSG-Bastia en 2013.

Un avocat reconnaît un faux témoignage concernant Richard Gates.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL