Irak. Une jihadiste française condamnée mais expulsable

Dominique Dufresne
Février 20, 2018

Une version bien loin de ce que la justice française lui reproche: après une enquête préliminaire en novembre 2015, une information judiciaire avait été ouverte contre elle par les juges français en août 2016 pour " association de malfaiteurs terroriste criminelle ". En effet, ayant déjà effectué sept mois en détention préventive, sa peine est couverte par celle-ci. "Elle doit être jugée en France et elle le sera", confirme son avocat.

Lors de son procès à Bagdad, Mélina Boughedir est apparue vêtue d'une robe noire, d'un manteau gris et coiffée d'un foulard mauve à motifs, avec son enfant dans les bras.

L'agence Associated Press, citant des sources irakiennes, avait en outre affirmé que Mélina était membre des brigades féminines de la police morale de l'organisation Etat islamique, Diwan al-Hisba.

Fable Fortune, bientôt en free-to-play sur PC et Xbox One
Malgré son côté " jeux de cartes", Fable Fortune est un jeu de choix et de conséquences. Un nouveau système d'emote permet désormais aux adversaires de communiquer entre eux.

Mélina Boughedir s'est présentée comme une "femme au foyer" et assure n'avoir participé à "aucun des actes de violence".

Originaires de Seine-et-Marne, Mélina Boughedir, son mari Maximilien ainsi que leurs trois enfants avaient rejoint la Syrie en octobre 2015 puis Mossoul quelques jours après, selon leurs dires. Dans le cas de Mélina Boughedir, la justice irakienne a estimé qu'elle n'avait pas assez de preuves pour la condamner pour terrorisme, alors que 24 heures plus tôt, une ressortissante turque a écopé de la peine capitale prononcée par la même cour pénale.

Au tribunal de Bagdad, onze veuves de djihadistes ont expliqué avoir été trompées et menacées par leur mari afin qu'elles se rendent en Irak.

Fergie chante l'hymne américain et devient la risée des réseaux sociaux
Ce dimanche 18 février, elle a livré une interprétation très personnelle et gênante du Star-Spangled Banner. Pour le bonheur de ses quelques fans, mais surtout le calvaire des autres.

À son arrivée, elle devrait être immédiatement placée en garde à vue et entendue par les services antiterroristes, selon une source proche du dossier. Elle devrait rejoindre ses trois autres frères et soeurs déjà rapatriés.

Me William Bourdon et Me Vincent Brengarth, les avocats de la jeune femme, avaient plusieurs fois appelé les autorités à la rapatrier, invoquant une "obligation morale". D'après Le Figaro, elle aurait déclaré aux forces irakiennes, venues l'arrêter, que son mari était "parti chercher de l'eau" et qu'il n'était jamais revenu.

Elle s'est mariée avec Maximilien Thibaut, né en 1985 à Houilles (Yvelines). Ils ont également brûlé des codes civils pour s'élever contre la loi interdisant le port du voile intégral. La justice considère qu'elle ne pouvait ignorer qu'elle rejoignait un groupe terroriste. En conséquence, il a été dissous à la fin du mois de février 2012 sur requête du ministre de l'Intérieur de l'époque Claude Guéant. Selon l'arrêté qui gèle les avoirs de l'organisation, Maximilien est l'un de ses membres "actifs".

Un homme se fait agrandir le pénis, l'opération tourne à la catastrophe
Fait également reproché au médecin: une série d'incisions effectuées entre février et mai 2015 afin de retirer ledit médicament. Complexé depuis toujours par la taille de son sexe , il a fait appel en 2013 à un chirurgien réputé, le Dr.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL