Russie: Le crash de Moscou "apparemment" dû au givrage d'une sonde Pitot

Dominique Dufresne
Février 15, 2018

Le Comité intergouvernemental d'aviation russe (MAK), qui enquête sur le crash de l'avion russe An-148 quelques minutes après son décollage de l'aéroport de Moscou, s'est exprimé le 13 février sur les causes du drame. Le givrage de ces instruments supposés guider les pilotes sur la vitesse de vol pourrait être à l'origine de l'accident survenu dimanche près de Moscou, ont annoncé ce mardi les enquêteurs, après l'analyse d'une boîte noire de l'appareil.

Renault se tourne vers l'eSport
Des discussions sont en cours avec la F1 pour que Renault Sport Team Vitality participe à la compétition d'eSport du championnat. Nous nous félicitons d'en faire partie et de pouvoir mettre les équipes de Renault Sport Racing au contact de ces jeunes gamers.

Le 11 février, un avion de ligne de la compagnie Saratov Airlines reliant Moscou à Orsk, une ville de l'Oural, s'était écrasé avec 65 passagers et six membres d'équipage à bord. Il n'y a eu aucun survivant.

Federer sur une voie royale à Rotterdam — Tennis
Loin de ses fiefs de Halle, Bâle ou Dubai, Federer a quand-même gagné par deux fois le tournoi batave en 2005 et en 2012. S'il réussit dans son entreprise, le Bâlois deviendra le plus vieux numéro 1 mondial de l'histoire.

Selon ces premières conclusions, le système de chauffage des sondes était coupé au moment du décollage - les sondes ont donc vraisemblablement givré, ce qui expliquerait le dysfonctionnement. Les pilotes auraient alors désactivé le pilote automatique, l'avion plongeant vers le sol à un angle entre 30° et 35°. Le MAK souligne que cette hypothèse est également basée sur " des cas analogues ayant eu lieu par le passé ", dont la disparition du vol AF447 d'Air France entre Rio de Janeiro et Paris qui avait entrainé la mort des 228 personnes présentes à bord de l'Airbus A330-200. L'An-148 immatriculé RA-61704 volait à l'altitude de 1.300 mètres et à la vitesse de 465 à 470 kilomètres par heure.

Le Cran porte plainte contre l'arbitre qui a sanctionné Balotelli — Racisme
L'arbitre de la rencontre, Nicolas Rainville, a quant à lui sanctionné Balotelli d'un carton jaune. Un fait jugé inadmissible par le CRAN.

L'analyse de l'autre boîte noire, celle qui enregistre les conversations dans le cockpit, est en cours.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL