Corée du Sud: Choi Soon-sil condamnée à 20 ans de prison

Dominique Dufresne
Février 15, 2018

Choi Soon-sil, la confidente de l'ombre de l'ancienne présidente sud-coréenne Park Geun-hye, a été condamnée mardi à 20 ans de réclusion criminelle pour abus de pouvoir, corruption et interférence dans les affaires de l'Etat. Mais Choi Soon-sil, 61 ans, restera dans l'histoire comme celle qui a précipité la chute de l'ex-présidente coréenne Park Geun-hye.

Son avocat, Lee Kyung-jae, a annoncé son intention de faire appel, dénonçant une "lourde condamnation à la limite de la cruauté".

Won't Blame Anyone For Manchester United Struggles - Henrikh Mkhitaryan
But Mkhitaryan is excited to link up with Aubameyang again, the pair having thrilled in their time together at Dortmund. Lacazette could feature for Wenger's team, who play Ostersunds in the Europa League in their next game.

Fille d'un mystérieux chef religieux, elle fut pendant des décennies une amie très proche de Mme Park au point d'être surnommée par les médias sud-coréens "Raspoutine" pour l'influence qu'on lui prêtait sur l'ancienne présidente.

Selon un représentant du parquet, sa position privilégiée a fait d'elle " l'alpha et l'oméga du scandale [de corruption] " qui agite depuis 2016 la Corée du Sud. Elle a ainsi accepté 14 milliards de wons (10,5 millions d'euros) de la part de Samsung, le premier conglomérat sud-coréen, et de Lotte, grand groupe spécialisé dans la vente au détail.

Paris. Un homme probablement armé aperçu devant des écoles
Il a été aperçu devant plusieurs collèges et lycées dans quatre arrondissements différents, comme le rapporte Le Parisien . Vers 10h30, la police a ensuite été alertée sur la présence du même individu aux abords d'un lycée du 20e.

Pour rappel, ce dossier avait entraîné la destitution et l'arrestation, l'année dernière, de la présidente Park Geun-hye. Pourtant, son implication dans la sollicitation explicite ou implicite de l'héritier de Samsung, Lee Jae-yong, pour bénéficier d'un traitement de faveur n'a pas été admise.

La cour a jugé mardi que les 3,65 milliards de wons déboursés par Samsung pour payer des chevaux et des équipements d'équitation à la fille de Mme Choi, ainsi que 3,6 milliards versés à une société sous son contrôle, étaient bien des pots-de-vin.

Une mère et ses deux enfants séquestrés chez eux — Dordogne
Selon nos confères de Sud Ouest, ils auraient quitté les lieux en emportant des montres de luxe et des fusils de chasse. Cinq individus ont été mis en examen pour séquestration, extorsion avec menace d'une arme et complicité d'extorsion.

Le scandale avait mis au jour les accointances malsaines entre les élites politiques et économiques. Mais la justice sud-coréenne a estimé qu'il n'existait aucune preuve que Samsung ait demandé en retour des faveurs politiques.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL