Une Palestinienne gifle un soldat israélien

Dominique Dufresne
Février 14, 2018

Agée de 17 ans, Ahed Tamimi a été arrêtée le 19 décembre à la suite d'une vidéo devenue virale la montrant en train de frapper des soldats israéliens au visage dans son village de Nabi Saleh, en Cisjordanie.

La mère d'Ahed Tamimi, Narimane, et sa cousine Nour apparaissent aussi dans la vidéo et doivent elles aussi être jugées. La justice militaire israélienne a ordonné qu'Ahed Tamimi et sa mère restent détenues jusqu'à leur procès, invoquant "la gravité des faits".

Une décision du juge qui a déclaré " qu'un débat public n'est pas dans l'intérêt d'une mineure comme Ahed Tamimi", arrivée en blouson de prisonnière, menottes aux poignets et aux chevilles.

Révélation surprenante sur son salaire — Stéphane Bern
Dans un entretien accordé à Télé Poche , Stéphane Bern a assuré que le concept pourrait revenir en cas de succès. L'émission " La fabuleuse histoire du restaurant " est diffusée ce mardi soir à 20h55 sur France 2 .

La vidéo en question a été tournée le 15 décembre dans le village de Nabi Saleh, devant la maison des Tamimi, dans le contexte des protestations palestiniennes alors quasiment quotidiennes contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Pendant les débats à huis clos, elle a plaidé que c'était avant tout l'occupation par l'armée israélienne de la Cisjordanie - où se sont produits les faits - qui était illégale, a rapporté Me Lasky aux journalistes.

Elle a comparu mardi devant un tribunal militaire israélien, qui a ajourné son procès à mars prochain. Le procès pourrait prendre des mois. Elle est poursuivie sous douze chefs d'inculpation, non seulement pour les agissements du 15 décembre, mais aussi des faits antérieurs présumés, comme des jets de pierres contre les soldats, des menaces ou sa participation à des " émeutes", Nabi Saleh étant le théâtre fréquent de manifestations contre l'occupation.

Son père, Bassem, présent dans la salle d'audience, l'a exhorté à "rester forte".

La police israélienne ouvre une enquête pour corruption contre Netanyahu
Ehud Olmert, au pouvoir de 2006 à 2009, a été libéré en juillet 2017 après un an et quatre mois de prison pour corruption. La justice israélienne peut avoir la main lourde contre les plus hauts dirigeants reconnus coupables de corruption.

Exemple de courage ou agitatrice?

Le procès très médiatisé a bien évidemment réuni ses proches, de nombreux journalistes et diplomates ainsi qu'une foule en attente d'un jugement dont l'issue influencera à nouveau les relations israélo-palestiniennes.

Les organisations de défense des droits de l'homme estiment que le cas d'Ahed Tamimi met en évidence "la maltraitance" des mineurs palestiniens par Israël. "La convention internationale des droits de l'enfant stipule que l'emprisonnement d'un enfant doit être une mesure de " dernier ressort " et " aussi brève que possible ".

Paiement mobile : la Société Générale ajoute Apple Pay
Seule Société Générale a accès aux données de paiement qui ne sont stockées ni sur le téléphone, ni sur les serveurs d'Apple Pay . Apple promet une compatibilité de son système de paiement mobile avec les cartes American Express pour les prochaines semaines .

Cette même organisation a publié un communiqué le 12 février, dans lequel elle appelle les forces de l'occupation israélienne à libérer "immédiatement" Ahed Tamimi, dont la détention est une tentative désespérée d'intimider les enfants palestiniens qui osent résister à la répression exercée par les forces d'occupation.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL